"La mauvaise voie" : Hotelleriesuisse met en garde contre l'initiative No Billag

La direction de l'association Hotelleriesuisse s'oppose à l'initiative "No Billag". Elle craint qu'en cas d'acceptation, la diversité des médias, également importante pour le tourisme, et les régions périphériques ne soient laissées pour compte.

hotellerie-suisse

En cas d'acceptation, ce ne sont pas seulement les grandes entreprises de radio et de télévision qui seraient menacées dans leur existence, mais aussi les 34 stations de radio et de télévision régionales, écrit Hotelleriesuisse. Ces stations reçoivent des parts importantes du produit de la redevance et assurent la diversité régionale dans le paysage médiatique.

En cas d'acceptation de l'initiative, les petites communautés linguistiques ainsi que les régions périphériques et de montagne seraient particulièrement touchées, estime l'association dans un communiqué. La SSR, avec sa zone de diffusion dans toute la Suisse, apporte une contribution importante à la cohésion du pays ainsi qu'à la neutralité des informations. Les prestataires purement privés poursuivent avant tout des intérêts commerciaux et se concentreraient sur les émissions de sport et de divertissement.

"Les émissions touristiques ou culturelles qui s'adressent au segment de la clientèle nationale et étrangère n'obtiendraient plus guère les plates-formes nécessaires", est convaincu le président de l'association Andreas Züllig.

En outre, on ne peut pas partir du principe que les offres des prestataires privés seront plus avantageuses à l'avenir. Pour ces raisons, la direction de l'association Hotelleriesuisse a décidé à l'unanimité de voter non lors de la votation du 4 mars 2018. (pd/hae)

(26 visites, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet