17e jour de Radio Suisse : plus d'argent de la Confédération pour la formation

Les radios privées suisses sont bien notées par l'Office fédéral de la communication (OFCOM), notamment en ce qui concerne les possibilités de formation des journalistes. L'OFCOM veut soutenir la formation et la formation continue avec davantage de fonds provenant du pot de la redevance.

bildschirmfoto-2017-08-24-um-14.16.55

Les fonds mis à disposition par la redevance sont largement utilisés, a déclaré Philipp Metzger, directeur de l'OFCOM, lors de la Journée suisse de la radio, jeudi. Dans le même temps, il a appelé les responsables à ne pas relâcher leurs efforts et à former constamment les créateurs en vue des conséquences de la numérisation. La numérisation va également modifier considérablement les profils professionnels des stations de radio. Pour y répondre, il faut des employés bien formés et ayant reçu une formation continue.

L'OFCOM est heureux de soutenir financièrement le secteur dans ces défis, a déclaré M. Metzger. En effet, le Parlement a décidé de mettre à disposition plus d'argent à cet effet à partir des redevances pour le secteur privé.

DAB+, un modèle de coopération

Philipp Metzger a également qualifié de succès le passage de la FM à la DAB+. Ce processus progresse très bien car l'ensemble du secteur y participe. C'est ce qu'a également souligné Gilles Marchand, désigné directeur général de la SSR, qui met en œuvre ce changement technologique en collaboration avec les radiodiffuseurs privés.

Il a déclaré que non seulement la SSR mais aussi toutes les stations de radio étaient confrontées à des défis majeurs dans de nombreux domaines qui pourraient être mieux maîtrisés ensemble. Il a également parlé de l'initiative No Billag. S'il est accepté, cela signifiera le silence de toutes les stations de radio de la SSR. Mais selon lui, l'existence de nombreuses radios privées serait également menacée si l'initiative était adoptée.

C'est pourquoi le secteur doit s'unir pour lutter contre la pétition demandant l'abolition des redevances. Il est faux de croire que l'affaiblissement de la grande SSR entraînerait un renforcement des radiodiffuseurs privés, a déclaré M. Marchand. Les principaux bénéficiaires seraient les médias étrangers et les géants comme Google et Facebook.

(Visité 25 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet