Le "Tagesschau" dérange les Romanches.

Le "Tageschau" a rendu furieuse l'organisation faîtière des romanches. L'absence de mention du romanche dans un reportage sur les langues en Suisse a donné lieu à une intervention auprès du Bureau de l'Ombudsman de la SSR Deutschschweiz.

Bildschirmfoto 2016-10-06 um 18.38.40

La Lia Rumantscha, l'organisation faîtière des associations de langue romanche, s'est opposée à l'édition principale du "Tagesschau" de mercredi soir. L'émission a parlé du quadrilinguisme et du multilinguisme de la Suisse sans mentionner la quatrième langue nationale de la Suisse, le romanche, a déclaré l'association jeudi.

La plainte de la Lia Rumantscha auprès de l'Office de l'Ombudsman de la SSR Suisse alémanique au sujet du programme est essentiellement que le programme "Tagesschau" n'a pas respecté les exigences de la Loi fédérale sur la radio et la télévision. Elle a également critiqué l'absence de mention du romanche comme langue officielle partielle.

SRF a déclaré jeudi que le "Tagesschau" avait pointé du doigt un aspect dans son reportage sur le rapport linguistique de l'Office fédéral de la statistique, à savoir le glissement des principales langues. Il n'y a pas eu de changement significatif en romanche entre 1970 et 2014. Pour cette raison, le romanche n'a pas été explicitement mentionné dans le texte et le graphique. Selon SRF, cette omission aurait pu être brièvement mentionnée dans le texte. La plainte auprès de l'Office de l'Ombudsman de la SSR Suisse alémanique a été notée par SRF, dit-elle. (SDA)

(26 visites, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet