Nouveau concours pour Twint

Le marché du paiement sans contact est en plein bouleversement. Tout récemment, Twint et Paymit ont annoncé leur fusion. Cette semaine, Swatch lance en Suisse la montre de paiement Bellamy.

agekhhh

Et avec Apple Pay, un poids lourd international sera bientôt dans le mix ici. En Europe, le service de paiement Apple Pay ne peut actuellement être utilisé qu'au Royaume-Uni. Bientôt, l'entrée sur le marché se fera également en France et en Suisse (Werbewoche.ch a rapporté). Les clients des sociétés de cartes de crédit Visa et Mastercard qui possèdent une carte de Bonuscard, Cornèrcard et Swiss Bankers peuvent dans un premier temps payer avec Apple Pay, comme Apple l'a annoncé mardi sur son site internet. Cependant, on ne sait toujours pas quand exactement Apple Pay sera lancé en Suisse. Selon les annonces faites par Visa et Mastercard, il devrait être prêt "au cours de l'été". Selon les médias, qui se réfèrent aux déclarations faites par le responsable des logiciels d'Apple lors de la conférence des développeurs WWDC à San Francisco, les clients suisses devront encore attendre "quelques mois".

Le paiement sans contact de plus en plus populaire

Avec Apple Pay, une carte de crédit doit être déposée. Ensuite, le téléphone mobile fonctionnera de la même manière que pour le paiement sans contact avec une carte de crédit. Le service sera donc disponible à toutes les caisses équipées de terminaux radio Near Field Communication (NFC) : Outre Migros et Coop, c'est également le cas chez Aldi, Lidl, Spar et les chaînes Valora K Kiosk et Avec. Selon Stefan Holbein, country manager de Visa Europe Suisse, la Suisse est pratiquement prédestinée au paiement par smartphone. En mai, 11,3 % de toutes les transactions Visa dans ce pays ont été traitées sans contact. Il y a un an, ce chiffre était deux fois moins élevé. Aujourd'hui, deux tiers de tous les terminaux Visa en Suisse sont déjà équipés de la technologie NFC. D'ici 2020, la norme devrait être disponible dans tous les terminaux, a déclaré M. Holbein lors d'une conférence téléphonique mardi.

Concours pour Twint

L'arrivée d'Apple Pay sur le marché sera probablement un test décisif pour l'application de paiement suisse Twint, qui sera fusionnée avec le produit concurrent Paymit à l'automne. Un argument en faveur de la solution d'Apple est que la Suisse, avec une part de marché d'un bon 50 %, est un véritable pays de l'iPhone. Bien que les derniers modèles soient équipés de la technologie NFC, Apple a jusqu'à présent refusé aux développeurs d'applications l'accès à cette interface. Le fabricant ne permet à Apple Pay de communiquer que via NFC. Par conséquent, Twint et Paymit devront utiliser d'autres technologies jusqu'à nouvel ordre. Avec Paymit, par exemple, un code QR doit être scanné. Avec Twint, les paiements sont traités par Bluetooth sur un terminal séparé à la caisse du magasin. Toutefois, la nouvelle application Twint est prête pour le cas où Apple changerait sa politique : La solution sera conçue pour être ouverte à la technologie et pourra également intégrer la technologie sans fil NFC.

Un rempart contre Apple

Néanmoins, Twint n'a pas à se cacher d'Apple Pay. Le service fusionné est soutenu par UBS, Credit Suisse, Postfinance, Raiffeisen et ZKB, les cinq plus grandes banques suisses, Coop et Migros, les deux plus grands détaillants, et Swisscom, le plus grand fournisseur de télécommunications en Suisse. Dans un communiqué de presse, Twint se montre quelque peu détendu face à cette nouvelle concurrence. Le concours est le bienvenu, est-il précisé. Cela permettra de sensibiliser davantage les utilisateurs aux paiements mobiles. La déclaration souligne également que Twint peut être utilisé indépendamment du système d'exploitation du smartphone. Apple Pay, quant à lui, ne fonctionne qu'avec un système d'exploitation Apple. Outre l'iPhone, le paiement est également possible avec l'iPad et l'Apple Watch.

Une nouvelle concurrence en vue

Mais Apple n'est pas le seul nouveau concurrent de Twint. Jeudi, le géant horloger Swatch lance en Suisse la montre de paiement Bellamy. Comme Apple Pay, Bellamy utilise également la technologie NFC. Comparable à une carte de crédit sans contact, la montre doit simplement être tenue devant le terminal du point de vente. Il n'est pas nécessaire d'ouvrir une application. Mondaine utilise la même technologie. À la fin de l'été, l'horloger schwytzois prévoit de lancer sa première collection dotée d'une fonction de paiement. En outre, ce ne devrait être qu'une question de temps avant que le leader du marché mondial des smartphones, Samsung, ne vienne en Suisse avec son service de paiement. Le lancement du marché à Singapour est prévu pour jeudi. Ce service est déjà disponible aux États-Unis, en Corée du Sud, en Chine et en Espagne. (SDA)

Unbenannt-2_161
Image : Swatch.com

(28 visites, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet