La NZZ s'oppose à une décision superprovisoire

La NZZ a reçu une décision superprovisoire lui interdisant toute nouvelle publication sur les bandes de données perdues chez Swisscom. Selon ses propres déclarations, elle entend contester cette décision.

Dans une brève prise de position publiée vendredi soir, la NZZ écrit qu'elle a pris connaissance avec étonnement de la décision superprovisoire par laquelle Swisscom veut empêcher toute nouvelle publication d'articles en rapport avec des bandes de données perdues.

La NZZ a rendu cette affaire publique après avoir reçu les bandes de données en question (Werbewoche.ch a rapporté). Mais on a toujours coopéré avec Swisscom, poursuit le communiqué. La NZZ considère que la décision superprovisoire et l'interdiction sont infondées et annonce qu'elle va les contester. Selon l'entreprise de médias, le comportement de la NZZ et ses comptes rendus ont été à tout moment absolument corrects sur le plan juridique et journalistique.

Plus d'articles sur le sujet