Une nouvelle technologie pourrait changer les taux d'audience

A partir du 1er janvier 2013, les taux d'audience en Suisse seront mesurés à l'aide d'une nouvelle technologie. Un nouvel appareil ainsi qu'un logiciel spécial permettront de mesurer également la télévision en différé ainsi que la consommation TV via un ordinateur.

La nouvelle technologie permet de représenter plus précisément la consommation télévisuelle de la population résidante suisse. Celle-ci est saisie depuis les années 1980 à l'aide d'appareils branchés sur les téléviseurs de ménages représentatifs. Ces appareils ne tiennent toutefois pas suffisamment compte des habitudes visuelles qui ont fortement évolué ces dernières années.

Mediapulse, la fondation pour la recherche sur les médias, passera donc le 1er janvier 2013 à un nouveau système de mesure, dont elle espère qu'il donnera une image très précise de la consommation télévisuelle suisse. Il s'agit d'un "changement de paradigme", a déclaré Isabel Wenger mardi devant les médias à Zurich. Elle est responsable de l'introduction de la nouvelle technologie chez Mediapulse. La nouvelle technologie compare le son diffusé par la chaîne de télévision avec celui reçu par le téléspectateur. Grâce à ce procédé appelé "Audio Matching", il est possible d'identifier une émission de télévision, même si elle est visionnée plusieurs jours après sa diffusion.

Possibilité d'écarts plus importants

L'introduction des nouveaux appareils devrait modifier les taux d'audience. En effet, parmi les ménages qui possèdent aujourd'hui un appareil de mesure, aucun ne sera plus représenté à l'avenir. Cela peut entraîner des écarts plus importants, comme l'a expliqué le directeur de Mediapulse, Manuel Dähler. De plus, beaucoup plus de ménages entrent désormais en ligne de compte pour une mesure qu'auparavant. Alors qu'auparavant, il fallait un téléviseur, il suffit désormais d'un "écran compatible avec la télévision". Il peut également s'agir d'un écran d'ordinateur. Cela entraîne un changement dans les valeurs de mesure. A l'avenir, le calcul ne se fera plus sur la base d'un seul quota, mais de deux. L'un comprendra l'utilisation le jour de la première diffusion (y compris la lecture en différé), le second représentera la consommation sur les sept jours à venir. Selon Dähler, on ne peut actuellement que spéculer sur l'évolution des résultats à partir de janvier 2013. Une grande partie des nouveaux participants a déjà été recrutée. Au total, environ 2000 ménages participent aux mesures.

Le Groupe Mediapulse mesure la consommation de télévision et de radio en Suisse. Il dispose d'un mandat légal. Il reçoit également des contributions de la Confédération pour la collecte des données d'utilisation. (ATS)

Correspondance audio :

am01
am02
am03
am04

Plus d'articles sur le sujet