Le commerce de détail suisse ne croît que légèrement en 2016 - les dépenses publicitaires également

Les dépenses des consommateurs par achat sont stables depuis 2012. Le chiffre d'affaires du commerce de détail augmente légèrement, le nombre de magasins continue de diminuer. Les dépenses en publicité augmentent de manière minime. C'est ce que révèle l'étude "Nielsen Consumers 2017 Schweiz" - une vue d'ensemble du paysage commercial suisse publiée pour la première fois.

agekekk

En Suisse, les consommateurs font moins souvent leurs courses, mais les dépenses par achat sont stables depuis quelques années - en 2016, environ 33 milliards de CHF au total. En moyenne, des produits de consommation courante d'une valeur d'environ 42 CHF ont atterri dans le caddie à chaque achat. Un ménage moyen fait ses courses 136 fois par an. C'est le résultat de la dernière publication "Nielsen Consumers 2017 Schweiz" de Nielsen, une entreprise mondiale de gestion des performances qui fournit des informations et des connaissances sur le comportement des consommateurs en matière de médias et d'achats. Les informations de base sur les consommateurs, le commerce et les dépenses publicitaires paraissent sous forme d'application pour iOS et Android (liens ci-dessous).

werbeausgaben

Les consommateurs suisses sont des planificateurs d'achats, des chasseurs de bonnes affaires et des défenseurs de la qualité

Trois quarts des consommateurs planifient leurs achats à l'avance. Bien que les achats soient si souvent planifiés à l'avance, 64 pour cent ont tendance à faire des achats spontanés en magasin. Près de 70 % aiment se rendre dans des magasins bien organisés et à l'ambiance agréable.

La recherche de bonnes affaires est toujours aussi répandue. Lors de leurs achats quotidiens, 67 % privilégient les offres spéciales pour leurs produits alimentaires quotidiens. 55 % comparent les prix des marques propres et des marques de distributeurs. Les coupons sur les produits alimentaires sont régulièrement recherchés par près de la moitié des consommateurs.

Pour plus d'un consommateur sur deux (57%), la qualité est importante et constitue une raison de dépenser plus pour des produits de qualité. Les thèmes de la santé et de l'environnement ne sont pas non plus négligés en Suisse. Une bonne moitié accorde une grande importance aux produits sains (56 pour cent) et respectueux de l'environnement (50 pour cent). "En Suisse, cette évolution est en grande partie impulsée par les Millenials. Pour nous, c'est définitivement le groupe cible de demain", rapporte Judith Kuiper, directrice de Nielsen Suisse.

Gagnants et perdants dans le commerce

En 2016, le commerce de détail en Suisse a réalisé un chiffre d'affaires de 32,6 milliards de francs. Cela représente une légère augmentation de 1 pour cent. Le nombre de magasins, en baisse depuis des années, a continué de se réduire pour atteindre un peu plus de 6731.

Les petits supermarchés (+3,6%), les superettes (1,6%) et les hard discounters (+4,4%) ont vu leur chiffre d'affaires augmenter. Les grossistes traditionnels (-0,5%), les grands supermarchés (-0,4%) et les hypermarchés (-0,9%) ont en revanche vu leur chiffre d'affaires légèrement baisser. "Ce sont surtout les petits formats avec des emplacements centraux qui ont le vent en poupe et qui répondent au besoin croissant des Suisses de consommer "on-the-go". De tels formats ont justement connu un fort essor au cours de l'année actuelle", explique Judith Kuiper.

Augmentation minimale des dépenses publicitaires

Les dépenses publicitaires brutes se sont élevées à 5,4 milliards de francs en 2016 et restent donc inchangées par rapport à l'année précédente. La presse écrite est le média qui génère le plus de dépenses, suivie par la télévision. "L'observation de la branche montre que l'industrie des médias a le vent en poupe. Avec une augmentation des dépenses publicitaires de +14 pour cent, elle est en tête du classement de la croissance. La dernière place est occupée par l'industrie du tabac, qui a considérablement réduit ses dépenses publicitaires (-10 pour cent)", explique Judith Kuiper.

À propos de l'étude Nielsen Consumers 2017 Suisse

Pour la première fois, Nielsen publie un aperçu du paysage commercial en Suisse. Ces données sont complétées par les attitudes des consommateurs et les dépenses publicitaires. Les données sont basées sur les données du Panel des ménages et du Panel du commerce de Nielsen ainsi que sur une série d'études Nielsen. Pour plus d'informations, consultez l'application dans les App Stores de iOS et Android. Recherchez "Nielsen Consumers CH". Vous trouverez plus d'informations ici.

Plus d'articles sur le sujet