Le tourisme urbain continue de souffrir fortement des suites de la pandémie

Malgré une légère reprise estivale suite à la pandémie, le secteur touristique suisse doit toujours faire face à de nombreux défis. Le tourisme urbain et le tourisme d'affaires, en particulier, doivent actuellement continuer à reculer de manière drastique.

Tourismus
Martin Nydegger lors de la conférence de presse de ST de jeudi. (Capture d'écran : Youtube.com)

Le tourisme urbain est encore particulièrement en lutte par rapport aux destinations rurales, a déclaré le directeur de Suisse Tourisme (ST) lors d'une conférence de presse jeudi à Zurich. Il ne saurait trop souligner l'importance des marchés lointains : "Les touristes étrangers aiment nos villes. Ils viennent aussi en dehors des vacances scolaires, ils réservent longtemps à l'avance, ils viennent même si le temps n'est pas excellent et ils réservent des catégories supérieures".

C'est pourquoi le tourisme urbain suisse dépend fortement des visiteurs lointains. Les visiteurs d'outre-mer sont particulièrement importants. Or, par rapport à l'année de référence 2019, 50 pour cent des nuitées hôtelières ont été perdues. "La Suisse est un pays exportateur, nous dépendons de l'étranger dans de nombreuses branches. Il n'en va pas autrement pour le tourisme", a-t-il poursuivi.

Certes, la performance du tourisme urbain est "correcte" si l'on considère l'impact de la pandémie sur le secteur du tourisme. Et sur de nombreux marchés importants, comme la Chine, des blocages persistent. Mais en comparaison avec les destinations de montagne, les destinations maritimes et les destinations plus rurales en général, l'évolution est actuellement inférieure à la moyenne.

Une campagne de running pour stimuler le tourisme urbain

Le gouvernement fédéral a donc confié à ST une mission spéciale avec un "plan de relance". Dans le cadre de ce mandat, ST devrait surtout s'occuper des visiteurs étrangers et renforcer à nouveau le tourisme urbain et d'affaires. L'organisation doit mettre l'accent sur le thème de la durabilité. Différentes activités ont déjà été lancées à cet effet, comme par exemple une campagne avec le fabricant de chaussures de course On Running, qui se déroule dès à présent pour les prochaines semaines et qui doit "créer un impact", comme l'a expliqué le directeur de ST.

Les villes suisses sont représentées sous la devise "Run the Swiss Cities" du point de vue des joggeurs et des itinéraires de jogging sont présentés, en partie par des athlètes célèbres. (Werbewoche.ch rapporté). Cela devrait attirer les voyageurs d'affaires et de loisirs dans les villes. (SDA)

(Visité 95 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet