Valser lance des bouteilles d'eau minérale sans étiquette

Après avoir été le premier fabricant de boissons en Suisse à passer à 100 pour cent de rPET pour l'ensemble de son assortiment, Valser innove à nouveau : "Valser Prickelnd", "Still" et "Still Calcium & Magnesium" sont lancés en format 750 ml - et les bouteilles se présentent alors sans étiquette dans les rayons.

L'innovation en matière d'emballage ne s'inscrit pas seulement dans un engagement global en faveur du développement durable. Avec elle, Valser fait également un pas de plus vers une économie entièrement circulaire.

Valser a déjà fait preuve d'un esprit pionnier en matière d'économie circulaire avec l'introduction de 100 pour cent de rPET en 2019. Aujourd'hui, la marque va encore plus loin dans un projet pilote : avec la nouvelle taille d'emballage de 750 ml, elle lance en même temps une bouteille qui se passe entièrement d'étiquette ou d'autocollant. Valser joue ainsi une nouvelle fois un rôle de pionnier. La bouteille sans étiquette n'est pas seulement une particularité sur le marché suisse des boissons, elle pose également de nouveaux jalons en matière de durabilité.

Design épuré

La nouvelle bouteille se présente dans un design simple mais extrêmement frais et est composée, comme l'ensemble de la gamme Valser, de 100 % de PET recyclé en Suisse (appelé rPET). Au lieu d'être imprimées sur une étiquette, la marque et les informations sur le produit sont gravées dans la bouteille. Le code-barres nécessaire à la vente est quant à lui imprimé sur le couvercle. "La nouvelle bouteille est particulièrement épurée", explique Vincent Rameau, General Manager Suisse. "Elle n'en est pas moins indéniablement Valser. La bouteille s'intègre merveilleusement bien dans l'ensemble de la gamme".

Moins de matériaux d'emballage, plus de durabilité

La nouvelle bouteille ne se distingue pas seulement par son design unique. Elle est aussi l'expression de l'engagement global de Valser en matière de durabilité. La marque s'engage ainsi à travers différentes initiatives contre les déchets plastiques et le changement climatique. Elle est notamment neutre pour le climat de la source au point de vente et utilise pour une partie du gaz carbonique du CO2 que Climeworks filtre dans l'air. "En renonçant aux étiquettes, nous parvenons à réduire encore la quantité de matériel d'emballage. Cela signifie moins de déchets et moins de CO2. Avec cette innovation, Valser franchit un nouvel obstacle vers une économie entièrement circulaire", conclut Rameau.

(Visité 775 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet