#ravail des femmes - Déjeuner à la Kronenhalle

Vendredi, la fondation #Frauenarbeit a invité 60 femmes issues des secteurs de la finance, des médias, du marketing, de la communication et de la culture à un déjeuner à la Kronenhalle. Il s'agit de la deuxième édition de ce déjeuner de réseautage. L'initiatrice est la publicitaire Regula Bührer Fecker.

Regula Bührer Fecker, initiatrice de #Frauenarbeit, accueille les invités. Djamila Grossman / Communication universitaire ZHdK.

#Frauenarbeit est la plus grande plate-forme suisse pour les jeunes femmes et le travail. L'initiative a été lancée il y a cinq ans par la publicitaire Rod Regula Bührer Fecker. L'objectif est de réunir des jeunes femmes ayant des ambitions professionnelles, de les conforter et de les inspirer. Entre-temps, la communauté compte plus de 12'000 followers sur Instagram et est active dans la présentation et la mise en réseau de modèles féminins suisses. Le vendredi 13 mai, la fondation #Frauenarbeit a invité 60 femmes issues des domaines de la finance, des médias, du marketing, de la communication et de la culture à un déjeuner à la Kronenhalle. Il s'agit de la deuxième édition de ce déjeuner de réseautage. Les rires ont été nombreux, les échanges intenses, le réseautage et les projets d'avenir. Hulda Zumsteg, la patronne de la Kronenhalle, aurait certainement été fière. Le déjeuner #Frauenarbeit est un événement annuel et la participation se fait exclusivement sur invitation personnelle. Si vous souhaitez suivre #Frauenarbeit, vous pouvez le faire sur Instagram à l'adresse @frauenarbeit.

Voici quelques impressions

(toutes les images © Djamila Grossman / Hochschulkommunikation ZHdK)

Regula Bührer Fecker, initiatrice de #Frauenarbeit et publicitaire et partenaire chez Rod Kommunikation.
Regula Bührer Fecker en discussion avec Katja Schönenberger de Pro Juventute.
Kerstin Hasse de Tamedia et Yael Anders, indépendante.
Kiki Maeder, SRF (à gauche) et Lauren Wildbolz, Future Cuisine.
Manuela Albrecht, Rod Communication.
Manuela Leonhard, ville de Zurich.
Michèle Widmer, Personnel.
Nina Krucker, Farner Consulting (à gauche) et Judith Weber, #Frauenarbeit.
Manuela Leonhard embrasse Sarah Brunner, Schauspielhaus Zürich (à gauche).
Steffi Buchli, Ringier (à gauche) en discussion avec Shqipe Sylejmani, indépendante.
Anja Hermann, Credit Suisse.
Jacqueline Krause-Blouin, rédactrice en chef d'Annabelle (à gauche) et Anna Kohler, co-rédactrice en chef de m&k.
Arjeta Zuta, Andreas & Conrad.
Christina Stahl, Ameli Zurich (à gauche) et Nadine Jürgensen, elleXX.
Daniela Bär, Rod Communication.
Florence Schnydrig Moser et Danijela Erni, toutes deux de la Banque cantonale de Zurich.
Désirée Pomper, 20 minutes.
Elena Walder-Schiavone, Smartup Law.
Maude Federspiel (au centre), Rod Kommunikation et collaboratrice de #Frauenarbeit, en discussion avec Irena Grundig, Farner Consulting.
Florence Schnydrig Moser, Banque cantonale de Zurich.
Tout est prêt pour les dames : La Kronenhalle.

De gauche à droite : Priska Amstutz, Tagesanzeiger, Regula Bührer Fecker, Rod et #Frauenarbeit et Jacqueline Krause-Blouin, rédactrice en chef d'Annabelle.
Maude Federspiel, Rod et #ravail des femmes.
Sharon Zucker, Digitec Galaxus.
Nadine Jürgensen accueille Anja Knabenhans (à droite), indépendante.
Nadine Jürgensen, elleXX en discussion avec Kerstin Hasse de Tamedia.
Regula Bührer Fecker (à gauche) en discussion avec Katia Murmann, Ringier.
Regula Bührer Fecker en conversation avec Anna Kohler.
Sandra-Stella Triebl de Ladies Drive (au fond à droite).
Anja Knabenhans, indépendante et initiatrice du podcast "Mal ehrlich".

Judith Schuler, Chaîne du Bonheur.

Nicole Pfammatter, CEO Hotelplan Suisse (à gauche) et Lauren Wildbolz, Future Cuisine.

Linda Rasumowski, Mental Well Mom (à gauche) et Sharon Zucker, Digitec Galaxus.

Claudia Blumer, 20 minutes (à gauche) et Michèle Widmer, Persönlich.
Nicole Pfammater, Hotelplan Suisse (à droite) en discussion avec Yael Anders.

Sandra-Stella Triebl, Ladies Drive.

Isabelle Gerber, Opération Libero.
Jasmin Schmid, WWF.
Jessica Zuber, Farner Conulting.
Judith Weber, #Frauenarbeit(à gauche) et Nadine Jürgensen.

Kafi Freitag (à gauche), Kafi Freitag Coaching et Regula Bührer Fecker.

Regula Bührer Fecker, hôtesse du déjeuner du travail des femmes, en discussion avec Katia Murmann de Ringier.
Kiki Maeder, SRF.
Ladina Heimgartner et Steffi Buchli, toutes deux de Ringier.
Eva Wannemacher, animatrice et coach.
De droite à gauche : Kafi Freitag, Priska Amstutz, Regula Bührer, Sharon Zucker et Linda Rasumowski.

 

(Visité 265 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet