Positif pour le tourisme : les Suisses* ont des projets de vacances proches dans le temps

Une nette majorité de la population suisse prévoit de prendre des vacances au cours des prochains mois. Dans ce contexte, la plupart veulent respecter scrupuleusement les dispositions Corona des autorités en Suisse et à l'étranger. Près des trois quarts souhaitent que les normes de sécurité et d'hygiène soient appliquées de manière fiable sur place. C'est ce que révèle une étude récente de Marketagent.com Suisse.

Si la liberté de voyager a été massivement limitée ces deux dernières années en raison de Corona, les signaux sont aujourd'hui de nouveau plus souvent au vert. Cela se reflète dans le dernier sondage Spotlight de Marketagent.com Suisse sur les projets de vacances de la population suisse ainsi que dans le sondage analogue réalisé par l'institut d'études de marché en avril 2020.

L'espoir d'une situation plus détendue

De nombreuses personnes interrogées s'attendent à ce que la situation de Corona se détende au cours de l'année. Cette conclusion s'impose d'autant plus que les personnes interrogées sont actuellement nettement plus nombreuses (58%) à planifier des vacances qu'en avril 2020 (51%). Parallèlement, le nombre d'indécis est en baisse (décembre 2021 : 23%, avril 2020 : 29%). La part de ceux qui ne prévoient pas de vacances est restée constante, avec un cinquième.

Préférence pour l'étranger

38 % des personnes interrogées partent à l'étranger (avril 2020 : 32%), 29 % veulent passer leurs vacances en Suisse (avril 2020 : 26%).

Les hommes sont plus enclins à planifier que les femmes

Les hommes sont plus nombreux que les femmes à prévoir de faire leurs valises : Alors que la majorité des femmes (54%) prévoient des vacances, la proportion est significativement plus élevée chez les hommes (63%). Les hommes sont également plus susceptibles de planifier des voyages à l'étranger que les femmes (44% contre 32%).

Le niveau d'éducation est en corrélation avec la planification des vacances

Plus le niveau de formation est élevé, plus les vacances sont au programme : les personnes interrogées ayant un niveau de formation élevé planifient nettement plus souvent des vacances (élevé : 66%, moyen : 54%, faible : 50%). Les voyages à l'étranger sont particulièrement importants pour le groupe des personnes très bien formées, avec une part de 47 % (voyages en Suisse : 33%).

"Le secteur doit fournir un concept de protection"

D'une manière générale, les résultats concernant le comportement des voyageurs montrent une forte sensibilisation en matière de sécurité et de Corona. "Du point de vue du secteur du voyage et du tourisme, il est indispensable de mettre à la disposition des clients un bon concept de protection fiable", déclare Cornelia Eck, directrice de Marketagent.com Suisse.

Parmi ceux qui prévoient de partir en voyage ou qui sont encore indécis, 72 % considèrent qu'il est très important que les normes d'hygiène et les directives de sécurité relatives à Corona soient appliquées de manière fiable sur le lieu de vacances.

La grande majorité d'entre eux entendent respecter scrupuleusement les règles de voyage relatives à la Corona (80%), telles qu'elles sont définies par les autorités nationales et internationales.

L'avion et le train sont évités

La protection contre la maladie de Corona joue également un rôle dans le choix de l'hébergement et du type de voyage. Ainsi, 46 % évitent les hébergements tels que les hôtels, les auberges ou les bateaux de croisière, où de nombreuses personnes se côtoient.

Une personne sur deux préfère les destinations qui peuvent être atteintes par des moyens de transport individuels. 40 % évitent les voyages en avion ou en train et, de manière générale, les transports en commun.

L'obligation de vaccination polarise

La sensibilisation à la pratique du corona s'accompagne d'un sentiment de colère à l'égard de ceux qui ne respectent pas les règles de voyage en corona (68%). Il n'y a guère de différence entre les sexes.

La situation est différente selon les générations : En général, la part de ceux qui désapprouvent un tel comportement est certes élevée dans tous les groupes d'âge. Mais c'est chez les plus de 50 ans qu'elle est de loin la plus élevée (75%). Chez les jeunes (14-19 ans), il est de 59 %. En Suisse alémanique également, la colère envers les personnes qui enfreignent les règles de voyage Corona est significativement plus élevée qu'en Suisse romande, avec 72% (56%).

Les camps sont nettement divisés lorsqu'il s'agit de la question de la vaccination obligatoire. Ainsi, pour 45 % - surtout parmi les 50-74 ans (52%) - une vaccination obligatoire dans la destination finale serait une raison de plus pour s'y rendre. D'un autre côté, 36 % ne sont pas d'accord avec cette affirmation.

L'annulation sans frais doit être possible

L'expérience des deux dernières années a montré à quel point Corona peut anéantir les projets de vacances d'un jour à l'autre. Pour une grande majorité, il est crucial de pouvoir s'en prémunir.

Ainsi, 71 pour cent font leurs projets de vacances en fonction de la possibilité d'annuler des réservations sans frais. "La balle est maintenant dans le camp des prestataires. Une annulation sans frais peut être décisive, surtout pour les personnes encore indécises", constate Cornelia Eck.


Dans le étude récente de Marketagent.com Suisse un total de 1'008 personnes de Suisse alémanique et romande âgées de 14 à 74 ans ont été interrogées sur leurs projets de vacances pour les huit prochains mois. Le sondage a été réalisé du 10 au 20 décembre 2021 et est pondéré de manière à être représentatif de la population.

(Visité 292 fois, 2 visites aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet