Finale de l'action à St. Moritz : Joya Steiner remporte le concours de micro-influenceurs

La finale du concours d'influenceurs SunIce a eu lieu à Saint-Moritz le week-end du 27 et 28 mars : Lors du vote de dimanche, Joya Steiner, de Saint-Gall, est finalement arrivée en tête - comme le jeune talent le plus créatif parmi les 128 participants.

Les jeunes finalistes du concours SunIce Influencer Contest ont vécu un week-end extraordinaire selon les normes Corona : séjour à l'hôtel de luxe Kempinski, randonnée en quad avec vue sur les montagnes et les lacs d'Engadine, et dîner au champagne offert par Veuve Clicquot avec les coachs Rafael Beutl, Mirjana Zuber et Arina Luisa.

Les finalistes Joya Steiner de Saint-Gall, Michele David Aemmer d'Argovie et Chiara Katharina Tomic du Valais avaient trois jours de tâches et de défis à relever. Ils font bonne figure lors des séances de photos et de vidéos, donnent des interviews et produisent leur propre vidéo résumant la finale.

De précieux conseils de Rafael Beutl, Mirjana Zuber et Arina Luisa

"Ce qui est le quotidien d'un créateur de contenu est également requis ici dans la finale : Avoir une journée stressante remplie d'échéances et toujours donner le meilleur de soi-même", explique Mirjana Zuber, mannequin et podcaster. Elle a pu aider sa protégée Chiara Katharina Tomic (2e place) notamment grâce à son expérience de mannequin devant la caméra.

Rafael Beutl a formé le duo masculin avec le Michele Aargauer David Aemmer (3ème place). En particulier pendant les entretiens, il a donné des conseils sur l'apparence professionnelle. Arina Luisa a soutenu ses candidats Joya Steiner notamment par son ouverture d'esprit. "Arina était toujours de bonne humeur et m'a aidée, par sa manière ouverte et honnête, à sortir de moi-même, à me débarrasser de ma timidité et à être complètement moi-même", déclare Joya Steiner.

La gagnante Joya Steiner veut poursuivre sa carrière sur les médias sociaux

Un grand prix attend maintenant le Saint-Gallois. Non seulement elle est le visage du prochain festival SunIce, mais elle peut aussi espérer recevoir des prix en argent. Mais ce qui a été le plus précieux pour elle, c'est cette nouvelle expérience : "J'ai remarqué que j'ai pu acquérir un savoir-faire précieux grâce aux défis et que j'ai beaucoup évolué.

Les fondateurs du SunIce Festival sont satisfaits de la première exécution de leur concours. "Nous sommes positivement surpris par la portée extrêmement importante que nous avons pu atteindre sur Instagram. Avec le concours, nous avons créé un modèle économique à fort potentiel et nous pensons déjà à la prochaine saison", déclare Quirin Hasler. Le cofondateur Loris Moser envisage également l'avenir avec motivation : "Quoi qu'il arrive avec Corona, nous continuerons à travailler sur de nouvelles solutions pour offrir quelque chose aux jeunes en Suisse."

 

Les finalistes et les coachs.
(Visité 805 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet