Étude GfK sur la pandémie : les inquiétudes diminuent, l'utilisation des médias numériques augmente

Dans une étude récente, GfK a examiné comment la Corona a modifié les habitudes de consommation de la population lors du deuxième lockdown par rapport au premier lockdown. Globalement, la population suisse est légèrement moins préoccupée par son avenir personnel qu'au début de la pandémie.

GfK interroge continuellement les consommateurs sur leurs plus grandes préoccupations depuis avril 2020, y compris maintenant dans la 6e vague, en mars. Les inquiétudes liées à la pandémie figurent toujours parmi les principales préoccupations lors du deuxième confinement partiel, mais elles ont encore diminué après avoir atteint un pic en avril de l'année dernière.

Les personnes à faibles revenus sont plus touchées par la pandémie, dans la mesure où elles sont plus susceptibles que la moyenne d'avoir des soucis financiers importants (18,6% Top1). Les femmes (16%) et les jeunes couples sans enfants sont également plus exposés (16%) que les autres catégories de la société.

En Suisse romande, on observe des tendances à la polarisation nettement plus fortes. Un peu moins d'un cinquième des Suisses romands sont très inquiets pour leurs finances, alors qu'un peu moins d'un tiers des Suisses romands n'ont aucun souci financier. En Suisse alémanique, la situation est plus équilibrée.

Le changement climatique et la protection de l'environnement restent une préoccupation majeure pour les Suisses.

Les questions écologiques telles que le changement climatique ou la pollution de l'environnement continuent d'être importantes pour la population suisse. Le changement climatique mondial a toujours été la principale préoccupation de la jeune génération depuis le début de la pandémie.

Situation économique

La grande majorité des Suisses sont au moins quelque peu inquiets pour leur avenir personnel en raison des conséquences économiques de la pandémie de corona. Ils sont un peu plus optimistes quant à leur situation professionnelle qu'au cours des derniers mois, mais un cinquième d'entre eux craignent toujours que leur situation professionnelle ne soit affectée (par exemple sous la forme d'un licenciement).

Les Suisses repensent leurs valeurs

Par rapport au premier Lockdown, la vie des consommateurs n'a pas beaucoup changé. Mais par rapport à la période précédant la pandémie, c'est évidemment le cas, ce qui les a amenés à repenser leurs valeurs et à s'habituer, dans une certaine mesure, à des habitudes quotidiennes complètement modifiées. L'épargne reste populaire pendant la crise. La moitié des personnes interrogées (51%) déclarent qu'elles dépenseront moins d'argent que d'habitude dans un avenir proche. Même après le deuxième verrouillage, les Suisses passent beaucoup plus de temps qu'avant à l'extérieur (42%) ou à cuisiner (+35%) ou à d'autres activités domestiques.

Les médias numériques qui ont accompagné les personnes pendant la crise sont utilisés beaucoup plus fréquemment (Internet +36%, TV +29%, services de streaming +22%) et devraient gagner en importance à l'avenir.

Des signes positifs pour le commerce de détail

Les centres commerciaux ou les magasins sont beaucoup moins évités (28%) qu'au début de la crise (45%).

Près de deux tiers des Suisses (64%) disent vouloir acheter davantage de produits provenant de producteurs locaux.

Outre les achats en ligne, qui ont connu une croissance, les canaux de vente que sont la hotline téléphonique et la consultation vidéo gagnent également en importance. 14% et 21% des répondants déclarent respectivement qu'ils les utiliseront plus souvent à l'avenir.

Peu de confiance dans le comportement responsable des entreprises

Même pas la moitié des Suisses (42%) pense que les entreprises se comporteront de manière plus responsable à la suite de la crise de Corona. La crise a également entraîné des changements significatifs dans la réputation des entreprises, tant dans le sens positif que négatif, en fonction de la manière dont les entreprises ont perçu leur responsabilité ou même contribué à la solution.

(Visité 357 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet