Baisse des ventes du groupe Hotelplan

Le groupe Hotelplan revient sur un exercice 2019/20 désastreux. Les restrictions de voyage liées à la pandémie rendent la vie difficile aux voyagistes. Les ventes ont chuté massivement, après une baisse modérée des ventes l'année précédente.

hotelplan-coronavirus

Concrètement, le groupe a annoncé mardi que les ventes facturées ont diminué de 42 % pour atteindre environ 809 millions de francs. Si l'on ne tient pas compte de l'impact positif de l'acquisition du prestataire de voyages en ligne Vtours en 2019, il en résulte une baisse du chiffre d'affaires d'environ 58 % sur une base comparable.

Hotelplan parle du "résultat commercial le plus sombre jamais enregistré" et le justifie par la crise de Corona. Depuis le début de la pandémie, l'industrie du voyage a été privée de la quasi-totalité de la base de son activité. Cependant, les clients ont été tenus à l'écart et tous les remboursements liés à Corona ont été effectués.

En raison de l'évolution constante des quarantaines et autres réglementations des gouvernements, Hotelplan a dû organiser des dizaines de milliers de retours de clients, annuler des voyages ou réassigner des vols.

L'exercice 2019/20, qui débute le 1er novembre, a encore bien démarré, selon Hotelplan. Cependant, avec la crise de Corona, les voyages ont été brusquement interrompus en mars et n'ont été possibles que dans une mesure limitée au cours des mois suivants.

 

Soutien financier de Migros

Selon Hotelplan, la baisse drastique des ventes ainsi que le remboursement des fonds des clients ont conduit au pire résultat annuel de l'histoire. Le Migros-Genossenschafts-Bund, en tant que propriétaire, a donc dû venir en aide au tour-opérateur à court d'argent en lui assurant des liquidités.

Tous les sous-segments d'Hotelplan ont souffert. Avec 212 millions de francs, le voyagiste Hotelplan Suisse a réalisé moins de la moitié du chiffre d'affaires de l'année précédente, malgré le développement des offres de vacances en Suisse. En conséquence, des succursales ont également été fermées et des emplois supprimés.

Au total, 425 emplois ont été supprimés sur les 2 277 que compte le groupe, comme cela avait déjà été annoncé à la fin du mois de juin. En Suisse, cela a touché environ 170 emplois sur un peu moins de 1200. Il y a deux semaines, Hotelplan a annoncé que 75 de ses 86 succursales en Suisse seraient temporairement fermées d'ici la fin février.

Le chiffre d'affaires de la filiale britannique et des deux prestataires de voyages d'affaires bta First Travel et Finass Reisen a également diminué de plus de la moitié chacun, tout comme celui du prestataire de voyages en ligne Vtours.

 

Les appartements de vacances sont très demandés en été

En revanche, le courtier en appartements de vacances Interhome a mieux résisté avec une baisse des ventes d'environ 30 % à 237 millions. L'assouplissement des restrictions de voyage en été a entraîné une hausse de la demande, notamment dans les pays d'origine respectifs, mais cela n'a que partiellement compensé les pertes dues à Corona.

Selon Hotelplan, une prévision pour l'exercice 2020/21 en cours n'est guère possible à l'heure actuelle. Cependant, le désir de vacances est là, ce qui se reflète dans les chiffres de réservation d'Interhome, qui ne sont que légèrement inférieurs à ceux de l'année précédente. Les facteurs déterminants pour le comportement des voyageurs sont, entre autres, le succès des stratégies de vaccination et les conditions générales de voyage dans le monde. (SDA)

(Visité 37 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet