L'hôtellerie réussit à augmenter une nouvelle fois le nombre de nuitées en mai

Le secteur touristique suisse poursuit sa reprise. Au cours des cinq premiers mois de l'année en cours, ce sont surtout les clients européens qui ont permis aux hôteliers d'enregistrer une hausse des nuitées.

matterhorn-2

Un léger recul a toutefois été enregistré par exemple chez les visiteurs des pays du Golfe. Pour le reste de l'année, les perspectives sont certes globalement positives, mais le taux de change euro-franc suisse reste un risque.

Concrètement, les établissements hôteliers suisses ont enregistré 2,9 millions de nuitées en mai 2018. Cela correspond à une augmentation de 2,6% par rapport au même mois de l'année précédente. Pour les cinq premiers mois de l'année en cours, il en résulte une augmentation de 3,6%, soit près de 14,8 millions de nuitées.

Nette augmentation des visiteurs étrangers

Près de la moitié des nuitées proviennent de personnes résidant en Suisse. Elles ont généré 6,9 millions de nuitées au cours des cinq premiers mois de l'année. Cela représente une augmentation de 2,7% par rapport à la même période de l'année précédente. La hausse est toutefois plus marquée chez les visiteurs étrangers que chez les autochtones. Avec une hausse de 4,5%, ils ont généré 7,9 millions de nuitées au cours des cinq premiers mois de l'année, a expliqué jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Au niveau des pays de provenance, presque aucun pays n'échappe à la tendance à la hausse. Seuls les pays du Golfe affichent une baisse quelque peu sensible de 2,7%, soit 195'000 nuitées.

En revanche, les visiteurs de la zone euro ont à nouveau été plus nombreux à visiter la Suisse. Le nombre de nuitées de visiteurs allemands, par exemple, a augmenté de près de 5 % pour atteindre près de 1,6 million.

Détente sur le front des taux de change

La tendance à la hausse des nuitées se poursuit depuis plus d'un an. La dernière fois que les hôteliers avaient dû faire face à un recul du nombre de nuitées, c'était en mars 2017. "La reprise économique de la zone euro et la détente qui en résulte sur le front des taux de change contribuent largement à la reprise de la fréquentation européenne", explique une porte-parole de l'association Hotelleriesuisse, interrogée par AWP. Mais on est également satisfait de la croissance de la clientèle en provenance de certains marchés lointains de l'espace asiatique. "Les activités de marketing renforcées de Suisse Tourisme contribuent à la croissance de la clientèle chinoise et indienne", explique l'association. Et la reprise économique aux Etats-Unis entraîne une augmentation du nombre de visiteurs en provenance de ce pays.

Malgré ces bonnes nouvelles, la prudence reste de mise. En effet, les marges de l'hôtellerie suisse sont "toujours très faibles" en comparaison internationale. Les marchés des devises représentent également un risque. "Si, par exemple, l'euro devait à nouveau connaître des turbulences suite aux événements en Italie, des conséquences négatives seraient à craindre pour le tourisme suisse", a déclaré la porte-parole d'Hotelleriesuisse. (SDA)

(28 visites, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet