Tamedia poursuit Le Matin numérique

Comme annoncé le 7 juin 2018, Tamedia poursuivra l'exploitation du journal de boulevard romand Le Matin en tant que marque de médias exclusivement numérique. Le groupe de médias a examiné les propositions des représentants des collaborateurs, soumises dans le cadre de la phase de consultation, afin de réduire l'impact sur les postes de travail.Une analyse des variantes esquissées a toutefois montré que toutes les [...]

Comme annoncé le 7 juin 2018, Tamedia poursuivra l'exploitation du journal de boulevard romand Le Matin en tant que marque de médias exclusivement numérique. Le groupe de médias a examiné les propositions des représentants des collaborateurs, soumises dans le cadre de la phase de consultation, afin de réduire l'impact sur les postes de travail.Une analyse des variantes esquissées a toutefois montré que toutes les variantes avaient déjà été envisagées au cours des dernières années. Ces dernières années, les différents éditeurs du Matin ont examiné et mis en œuvre une multitude d'idées et de mesures différentes afin de permettre le développement du journal imprimé.

La vente n'est pas à l'ordre du jour

Une vente du Matin n'est pas à l'ordre du jour pour Tamedia. En tant que marque de média numérique, Le Matin doit conserver son positionnement unique en Suisse romande avec sa propre rédaction. Cette stratégie se base sur la portée en ligne déjà élevée, les plateformes publicitaires développées, la collaboration avec le réseau de Newsexpress et Sport-Center ainsi qu'une coopération avec 20minutes.ch .

Le développement doit réduire les pertes

Le développement du Matin doit permettre de réduire les pertes élevées de 34 millions de francs au cours des dix dernières années et de construire une perspective à plus long terme pour Le Matin. A l'avenir, Le Matin doit être développé en permanence et réagir par des solutions innovantes aux habitudes d'utilisation en constante évolution.L'arrêt du journal imprimé entraîne 36 licenciements, dont 22 au sein de la rédaction, ainsi que 4 réductions du temps de travail. Tamedia appelle les représentants des collaborateurs et Impressum à commencer à négocier un plan social dans le cadre de la convention collective de travail en vigueur dès demain, jeudi 28 juin 2018.

(26 visites, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet