Douze travaux nominés pour le Prix zurichois du journalisme 2022

Le jury du Prix zurichois du journalisme a sélectionné neuf travaux parmi les 180 textes reçus. En outre, trois travaux peuvent espérer remporter le prix Newcomer.

Le 28 juin 2022, le Prix zurichois du journalisme 2022 sera décerné au Kaufleuten de Zurich. On sait désormais qui a été retenu dans la sélection finale. Parmi les 180 textes envoyés, le jury a sélectionné les contributions de neuf candidats :

  • Helene Aecherli, Le cas Yasemin (Annabelle)
  • Stefan Barmettler, Le dossier EY (Handelszeitung)
  • Yves Demuth, Travail forcé à la filature (Observateur)
  • Manuela Enggist, Voyage d'une longue vie dans la nuit (Le magazine)
  • Roland Gamp, "Ils ont brisé notre existence" (Tages-Anzeiger / Journal du dimanche)
  • Angelika Hardegger, Chers paysans, parlons-en (NZZ)
  • Michael Schilliger, La troisième vie de Mamadou (NZZ)
  • Quentin Schlapbach, Cédric Fröhlich, Série : Les journées chaotiques de Wengen
    (BZ Berner Zeitung)
  • Rebecca Wyss, "Je suis heureuse quand quelqu'un ne dit que pédé" (Magazine SonntagsBlick)

Trois de ces travaux seront récompensés fin juin par le prix zurichois du journalisme de 10 000 francs chacun.

Le jury a par ailleurs nominé trois travaux pour le prix Newcomer, doté de 5 000 francs :

  • Larissa Rhyn, Katrin Büchenbacher, Pas de doctorat à cause d'un tweet : C'est dire l'influence de la Chine sur les universités suisses (NZZ)
  • Finn Schlichenmaier, Ma génération vit pour la consommation (Le magazine)
  • Karin A. Wenger, Au nom de la balle (République)
(Visité 194 fois, 6 visites aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet