Nominée pour "Annonceur de l'année" 2021 : Andrea Bison, Thjnk Zurich

Andrea Bison, cofondatrice de Thjnk Zurich, est nommée pour la deuxième fois consécutive "Annonceur de l'année" après 2020. Nous avons regardé de plus près le candidat.

Andrea Bison, responsable du conseil et cofondatrice de Thjnk. (Photo : Chris Reist)

Il y a cinq ans Andrea Bison avec Alexander Jaggy Thjnk Zurich. Avant cela, elle a travaillé à Hambourg chez Jung von Matt, Springer & Jacoby, Kempertrautmann et Thjnk. Elle est nominée pour la deuxième fois au titre d'annonceur de l'année. Cette Suissesse par choix est mère de trois enfants et vit avec sa famille à Zurich.

 

Anna Kohler, m&k: "Annonceur". Ce titre est-il encore approprié à notre époque ?

Andrea Bison : Je serais en faveur d'un nouveau titre. Le terme "annonceur" n'englobe plus vraiment tout ce que nous faisons, et il semble dépassé. A part cela, il serait bon que l'on s'éloigne de l'allemand pour rattraper aussi la Suisse romande, et de préférence aussi sans distinction de sexe. Personne(s) de l'Agence ou Personnes de l'Année de l'Agence, par exemple. Cela permettrait également de récompenser plusieurs personnes en même temps, qui sont reparties bredouilles dans le passé.

 

Vous avez fondé Thjnk Zurich avec Alexander Jaggy. Aujourd'hui, l'agence compte plus de 20 personnes. Des douleurs de croissance ?

Notre objectif a toujours été une croissance saine et qualitative. Mais toujours dans un souci de créativité. C'est le noyau autour duquel tout tourne. Nous essayons d'orienter une croissance saine par la culture, mais aussi par l'expérience que nous avons apportée avec nous quand nous avons commencé. Nous essayons de garantir la qualité que nous avons, de la transmettre aux autres et de la faire vivre dans l'équipe.

 

Êtes-vous un prestataire de services ou une séductrice ?

Même la plus grande séductrice veut obtenir un bon résultat à la fin. (sourires). À cet égard, vous ne pouvez pas le démonter. Mais il s'agit bien sûr de magie, d'autant plus que l'on peut rapidement se perdre dans le thème du spectacle et que tout est alors analysé et jugé sobrement et selon des chiffres.

 

Quelles sont les raisons pour lesquelles vous êtes nommé "Annonceur de l'année" ?

Nous avons réussi à créer de grandes campagnes pour certaines marques très intéressantes qui ont vraiment fait la différence. C'est notre motivation première : accompagner les marques sur leur chemin, leur donner forme par des idées et, au final, toucher les gens avec elles.

 

Qu'est-ce qui vous inspire ?

Je suis particulièrement inspirée par les enfants, car ils n'ont pas encore de ciseaux dans la tête. Je pense que c'est étonnant de voir comment ils pensent. Les enfants ne voient pas de limites.

 

Qu'est-ce qui vous ennuie ?

Les petits malins et les je-sais-tout. Lorsque quelqu'un pense qu'il sait déjà tout et n'est pas ouvert aux nouvelles idées, pensées et contributions et n'est pas prêt à remettre les choses en question et à les voir différemment.

 

Comment décririez-vous votre style de leadership ?

Authentique, parce que c'est ce que je suis en tant que personne et que je suis donc très ouverte et transparente avec tout le monde. Et d'un autre côté, je me vois comme un coach pour le personnel et pour l'équipe. Mon objectif est que les gens puissent vivre leurs talents, se développer et s'épanouir, et qu'on leur donne l'espace dont ils ont besoin pour que les choses puissent se réaliser.

 

Quels accents mettriez-vous à "l'annonceur de l'année" ?

Le thème de l'égalité est un grand sujet de notre époque. Et je ne parle pas seulement du rôle des femmes et des hommes. Je pense que nous n'utilisons pas encore suffisamment notre rôle de communicateurs et la responsabilité d'influencer et de changer les choses. C'est là que je voudrais mettre des accents.


Campagnes Thjnk Zurich

Edelweiss "Leave". L'amour"

Avec la nouvelle identité de marque "Leave. Love" pour la compagnie aérienne Edelweiss, la campagne qui fait suite à la campagne "Been there", lauréate de l'Effie Silver. Déjà fait." a été lancé. (Vers l'article sur Werbewoche.ch)

Credit Suisse "Bien sûr, c'est possible".

Pour le début du championnat européen de football, Thjnk a poursuivi la campagne de l'application CSX pour le Credit Suisse. (Vers l'article sur Werbewoche.ch)

Ochsner Sport "Runtime

Pour encourager la Suisse à courir, Ochsner Sport a lancé un podcast sur la course à pied que vous ne pouvez écouter que si vous courez vous-même. Thjnk a accompagné le lancement d'une campagne. (Vers l'article sur Werbewoche.ch)

Ochsner Sport "Partager le feu

Ochsner Sport est un partenaire premium de l'équipe olympique suisse et, en collaboration avec Thjnk Zurich, a lancé une campagne mettant en vedette des athlètes suisses connus pour les Jeux olympiques. La campagne a montré comment ils se préparent pour les Jeux. (Vers l'article sur Werbewoche.ch)

Denner "Tout y est. Toujours proche."

Cordial : Pour la campagne télévisée actuelle de Denner, Thjnk Zurich a envoyé un bébé chercher du lait au supermarché. (Vers l'article sur Werbewoche.ch)

Helsana "Vive la vie"

Pour lancer la collaboration entre Helsana et Thjnk, l'agence a créé une campagne d'image pour l'assureur maladie qui juxtapose deux émotions contrastées. (Vers l'article sur Werbewoche.ch)


Des informations sur tous les nominés, l'élection de l'"Annonceur:in de l'année" ainsi qu'une interview vidéo complète sont disponibles à l'adresse suivante ici. L'élection en ligne débute le mardi 19 octobre 2021 via la newsletter. Tous les abonnés aux bulletins d'information Werbewoche et m&k peuvent voter. Inscrivez-vous gratuitement ici. Le gagnant du trophée "Egon" est déterminé à 50/50 par le lectorat de la newsletter et le jury de l'"Annonceur de l'année".

(Visited 909 times, 6 visits today)

Plus d'articles sur le sujet