Nominé pour le titre de "Publicitaire de l'année" 2021/22 : Maurizio Rugghia, Sir Mary

Maurizio Rugghia, Mitgründer der Zürcher Agentur Sir Mary, darf auf den Titel «Werber des Jahres» 2021/22 hoffen. Der Werber im Interview mit m&k.

Maurizio Rugghia, fondateur et associé gérant de Sir Mary. (Photo : Chris Reist)

En 2016, Maurizio Rugghia a fondé avec Daniel Zuberbühler et Florian Beck l'agence Sir Mary. Auparavant, il a été pendant cinq ans Managing Director et partenaire de l'agence Serranetga - aujourd'hui Equipe - ; il a également travaillé chez Serviceplan et Assai/Wirz. Maurizio Rugghia est marié, père de deux enfants et vit avec sa famille. famille à Zurich.

 

Anna Kohler, m&k: "Annonceur". Ce titre est-il encore d'actualité ?

Maurizio Rugghia : Je ne me considère pas vraiment comme un publicitaire typique. Je suis plutôt un entrepreneur avec un flair pour le numérique et la communication. Qu'est-ce qu'une bonne publicité aujourd'hui ? Un spot TV, un canal TikTok ou la dernière fonctionnalité d'un produit ? Le terme est en train de changer.

 

Vous avez commencé à cinq avec Sir Mary, l'agence compte désormais plus de 40 personnes. Avez-vous eu des douleurs de croissance ?

Chez nous, on dit "Power of Creativity rides with Power of Data" et pour cela, il faut des gens. Nous avons donc toujours considéré la croissance comme une opportunité. Notre défi : nous voulons penser de manière innovante et en réseau numérique tout en livrant rapidement et sans complications. Cette combinaison est difficile à concilier, mais c'est en même temps le grand besoin de nos clients. Pour y parvenir, nous investissons beaucoup dans notre culture et nos collaborateurs.

 

Êtes-vous plutôt prestataire de services ou séducteur ?

Je dirais les deux. La publicité est une symbiose entre la magie, les émotions et les données. Mais pour qui faisons-nous cela ? Pour les gens - et les gens sont des êtres émotionnels. Si, en tant que marque, tu ne peux pas déclencher d'émotions, si tu ne parviens pas à séduire, alors il n'y a pas de vente. Chaque parcours client commence par la convoitise.

 

Selon vous, quelles sont les raisons pour lesquelles vous avez été nommé "Annonceur de l'année" ?

Parce que le modèle d'agence avec lequel nous nous sommes lancés sur le marché il y a cinq ans s'est confirmé. Parce que nous avons pu grandir rapidement et que nous continuons à nous occuper de clients qui sont là depuis le début. Et parce que nous sommes en mesure de résoudre des problèmes complexes pour des marques de renom. Nous en sommes très fiers.

 

Qu'est-ce qui vous inspire ?

De l'espace libre. Pour moi, cela signifie du temps non planifié, libre de toute tâche. C'est nécessaire pour les bonnes idées. C'est ce que je dis aussi à mes enfants lorsqu'ils se plaignent de ne pas avoir assez de programme. Profitez de l'ennui !

 

Qu'est-ce qui vous ennuie ?

Des personnes qui ne posent pas de questions. L'échange avec tant de personnes différentes et talentueuses est un privilège de notre profession. Nous devons tous être plus à l'écoute.

 

Comment qualifieriez-vous votre style de management décrire ?

J'essaie d'exprimer mes souhaits le plus clairement possible. Avec une foi et une confiance presque inébranlables dans les capacités et la bonne volonté des gens.

 

Quels accents donneriez-vous comme "Annonceur de l'année" ?

Nous devons nous demander de manière beaucoup plus intensive comment nous pouvons utiliser la numérisation pour résoudre les problèmes de communication de nos clients et développer notre modèle commercial. Pour cela, il faut un transfert de savoir-faire plus large au sein de la branche et une approche ouverte des réponses. C'est ce que je m'efforce de faire.


Campagnes Sir Mary

CSS "Bonjour la vie"

Avec "Hallo Leben", l'agence zurichoise Sir Mary a créé un nouveau positionnement pour la CSS Assurance. La vaste campagne de lancement doit inspirer les gens à une approche ouverte et positive de leur destin personnel. (Vers l'article sur Werbewoche.ch)

Alliance "Share your Fire

Des maillots originaux, dans lesquels de grandes figures du sport suisse comme Roger Federer, Nicola Spirig, Kariem Hussein et Cie ont écrit l'histoire du sport, ont été transformés en 100 t-shirts de créateurs exclusifs, fabriqués à la main. Cette action de Sir Mary a marqué le coup d'envoi du partenariat olympique mondial d'Allianz. (Vers l'article sur Werbewoche.ch)

Allianz Global "Spark Confidence" (confiance en l'épargne)

Pour l'activation numérique, Sir Mary a collaboré avec différents sportifs qui racontent, dans des pièces de contenu, leurs succès et leurs échecs personnels - et qui les a aidés à gagner en confiance en eux. (Vers l'article sur Werbewoche.ch)

Samsung "Fold

Pour le lancement du Samsung Galaxy Fold 5G, Sir Mary a développé une police de caractères et réalisé une campagne de teasing avec une action d'influence. (Vers l'article sur Werbewoche.ch)

20191114-Samsung-Fold-Shop-PM-cc

Mode épique" de Samsung

Samsung et Sir Mary ont lancé le Samsung Galaxy S21 en "mode épique". Cette édition du smartphone devait rendre épique le style de vie de son propriétaire pendant un an : L'appareil était livré avec douze applications préinstallées, des services et des fonctions spéciales d'une valeur de 25 000 francs. (Vers l'article sur Werbewoche.ch)

BfU "Don't Mess It Up" (ne pas le mesurer)

Sir Mary a démontré que le travail de prévention pour la génération Z peut se faire autrement avec sa campagne pour les jeunes conducteurs de motos "Don't Mess It Up". En collaboration avec le Bureau de prévention des accidents (BPA), l'agence a lancé cinq spots qui plongent le groupe cible dans des univers bizarres, colorés et passionnants via les médias sociaux. (Vers l'article sur Werbewoche.ch)


Vous trouverez des informations sur tous les nominés, sur l'élection du "Publicitaire:in de l'année" ainsi qu'une interview vidéo en intégralité sur ici. L'élection en ligne débutera le mardi 19 octobre 2021 via la newsletter. Tous les abonnés aux newsletters de Werbewoche et m&k ont le droit de vote. Inscrivez-vous gratuitement ici. Les lecteurs de la newsletter et le jury du "Publicitaire de l'année" détermineront à 50 % qui remportera le trophée "Egon".

Plus d'articles sur le sujet