Prix Courage 2020 : Les nominés ont été déterminés

Cette année, à l'occasion de la 23e cérémonie de remise du Prix Courage, l'Observer honore à nouveau des personnes qui se sont distinguées par leur courage civil dans des domaines très variés. Les finalistes ont maintenant été choisis. Le Lifetime Award 2020 est attribué à "Die Dargebotene Hand".

Nominierte_PC

Nominés pour le Prix Courage 2020 : Amine Diare Conde, Markus Fritzsche, Nils Melzer, Yasmine Motarjemi, Nadya et Candid Pfister, Susi Schildknecht et Melanie Tamburino (de gauche à droite).

Le gagnant du prix principal de 15 000 francs suisses sera désigné par le jury. Observateur-Les lecteurs et le jury dirigé par l'ancienne conseillère d'État argovienne Susanne Hochuli.

Cette année, le prix pour l'ensemble de la carrière est décerné à "Die Dargebotene Hand", dont les bénévoles apportent une contribution précieuse à la société grâce à leur service de conseil par téléphone, notamment en période de Corona.

Les nominés de cette année pour le Prix Courage

Amine Diare Conde de Zurich...

a fourni de la nourriture aux sans-papiers et aux personnes marginalisées pendant la crise de Corona. À l'âge de 16 ans, ce réfugié guinéen débouté, âgé de 22 ans, a fui seul à travers le Sahara et la Méditerranée pour rejoindre l'Europe. En Suisse, il a réussi à s'en sortir au niveau de subsistance. Néanmoins, après l'éclatement de la crise de Corona, il n'a pas hésité une seconde à prendre la défense de personnes qui avaient encore moins. Conde a trouvé de la nourriture, collecté des dons, mis en place un réseau logistique, organisé des volontaires et des camionnettes. Pendant des semaines, lui et ses collaborateurs ont distribué gratuitement des colis alimentaires. Les sans-papiers n'étaient pas les seuls à collecter de la nourriture chaque samedi, mais aussi les personnes qui ne voulaient pas demander l'aide sociale, ainsi que les personnes marginalisées possédant un passeport suisse. Entre-temps, le Sozialwerk Pfarrer Sieber a repris la campagne "De la nourriture pour tous".

Markus Fritzsche de Adliswil ZH...

a combattu Covid-19 dans le logement de l'asile. Le médecin de famille et épidémiologiste fournit depuis des années des soins médicaux aux réfugiés d'Adliswil pour le compte du canton de Zurich. Lorsqu'une femme se trouvant dans le service d'hébergement d'urgence de cet établissement est tombée malade, il a voulu la transférer dans un hôpital. La vie de cette Iranienne était en danger car elle souffre d'une maladie rhumatismale grave. Mais le canton a refusé d'admettre la femme et son enfant d'un an, qui était également malade. Markus Fritzsche a décidé de rendre publique sa décision. En conséquence, la Direction de la sécurité de Zurich lui a retiré son mandat de médecin de l'asile ; il n'est plus autorisé à traiter ses patients dans le logement d'urgence. Au lieu d'être félicité par le canton pour ses efforts, Fritzsche est maintenant menacé de se voir retirer son autorisation d'exercer la médecine.

Nils Melzer de Evilard BE...

s'attaque aux puissants dans l'affaire du fondateur de Wikileaks, Julian Assange. Preuves fabriquées, collusion et torture : telles sont les accusations portées par Nils Melzer, rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, à l'encontre des services répressifs de la Suède, du Royaume-Uni et des États-Unis. Assange risque l'extradition vers les États-Unis et 175 ans de prison pour avoir publié des documents secrets sur Wikileaks. Ils documentent, entre autres, les crimes de guerre commis par les troupes américaines. La plupart des médias ont dépeint l'activiste comme un espion et un violeur. Melzer ne s'est pas laissé décourager. Il a rendu publiques les graves violations de procédure, même s'il a risqué sa propre réputation et sa sécurité. Depuis lors, il a été accusé de ne pas prendre les victimes de viols au sérieux et d'alimenter les théories du complot.

Yasmine Motarjemi de Nyon VD...

ont dénoncé des abus chez Nestlé. Le technologue alimentaire a été recruté par l'OMS pour rendre les produits de l'entreprise plus sûrs. Cependant, Motarjemi a vite découvert que ceux qui découvraient et dénonçaient les abus - comme les biscuits qui manquaient d'étouffer les bébés - n'étaient ni écoutés ni soutenus. Au lieu de cela, elle a été systématiquement assaillie et n'a plus été autorisée à faire son travail. En tant que scientifique, elle s'est sentie obligée d'attirer l'attention sur ces abus et a poursuivi l'entreprise alimentaire en justice. Après dix ans, elle a obtenu gain de cause en janvier dernier : le Tribunal cantonal de Lausanne a estimé que "Motarjemi a été harcelée de manière insidieuse". Le harcèlement l'a ruinée professionnellement et psychologiquement. Ce jugement lui donne de l'espoir, ainsi qu'à d'autres dénonciateurs, dit Motarjemi.

Nadya et Candid Pfister de Spreitenbach AG...

lutter pour les victimes de cyberintimidation. Leur fille Céline avait 13 ans lorsqu'elle a mis fin à ses jours en août 2017 après des jours d'intimidation numérique. Depuis lors, ses parents luttent contre la cyberintimidation sur Instagram et Facebook avec le hashtag #célinesvoice - ils savent ce que cela signifie pour les enfants de souffrir à cause des médias sociaux. Les jeunes ne cessent de les contacter pour leur faire part de leurs préoccupations, de leurs questions et de leurs encouragements. Les deux jeunes qui ont intimidé leur fille avec une photo intime s'en sont sortis avec quelques jours de travaux d'intérêt général. C'est pourquoi les Pfisters font campagne pour que la cyberintimidation soit poursuivie à l'avenir. Grâce à leur engagement, la conseillère nationale PS Gabriela Suter a entre-temps déposé une initiative parlementaire.

Susi Schildknecht de Jonen AG...

donne un signe d'acceptation avec son visage. Elle a perdu la moitié de son visage dans sa lutte contre le cancer et veut montrer que personne n'a à avoir honte de son apparence. En 2018, les médecins ont tenté de débarrasser son visage de toutes les cellules cancéreuses et ont retiré son nez, son œil droit, y compris l'orbite, son front et une partie de sa joue droite. Dans son nouveau quotidien, l'exclusion et les insultes ont suivi ; pendant des années, l'ancienne thérapeute d'activation s'est cachée chez elle à cause de cela. Mais elle a ensuite rendu son histoire publique, même si cela lui a demandé "beaucoup de courage". Dans les journaux, à la télévision et sur son blog "Krebsgesicht" (visage du cancer), Susi Schildknecht raconte aujourd'hui son destin et prend la défense des personnes handicapées.

Melanie Tamburino de Tenniken BL...

a sauvé deux personnes d'un chien de berger dans une frénésie de sang. Une femme du quartier voulait promener le chien lorsqu'il a soudainement attaqué sa nièce de trois ans. L'animal a ensuite mordu la femme qui tentait de protéger la fillette. Tamburino a accouru à la rescousse. Cette femme de 41 ans possède elle-même trois chiens et anime des cours d'agilité. Grâce à ses connaissances, elle n'est pas intervenue physiquement mais a immédiatement donné des ordres au chien. Le chien a obéi au premier "down" et a lâché la femme. Tamburino a pu attraper l'animal à pied et l'enfermer jusqu'à l'arrivée de la police et des services de secours. Si le berger avait attrapé le bambin, l'attaque aurait probablement été fatale. Cependant, Melanie Tamburino ne se considère pas comme une héroïne : elle ne faisait que son travail à ce moment-là.

Le choix des sept nominés qui remporteront le prix principal de cette année, d'une valeur de 15 000 francs suisses, sera déterminé à parts égales par le vote du public, qui est maintenant ouvert, et par le jury présidé par l'ancienne conseillère cantonale argovienne Susanne Hochuli.

Lifetime Award pour "Die Dargebotene Hand" (La main offerte)

Comme dans les éditions précédentes, le Observateur Le Prix Courage décernera également un prix supplémentaire cette année : Le Lifetime Award 2020 pour services spéciaux à la société est décerné à l'organisation d'aide "Die Dargebotene Hand". Depuis plus de 60 ans, le service de conseil téléphonique est soutenu par environ 670 bénévoles qui écoutent et aident d'autres personnes avec beaucoup de cœur et sans rémunération - surtout en période de Corona, un service inestimable pour de nombreuses personnes qui souffrent des multiples conséquences de la crise.

"Ce prix est un grand honneur et une reconnaissance pour les décennies de travail anonyme de nos bénévoles en faveur des personnes en détresse émotionnelle", se réjouit Sabine Basler, directrice exécutive de Die Dargebotene Hand. "Il nous donnera encore plus de visibilité pour poursuivre notre travail et adapter l'offre aux nouveaux besoins sociaux."

Ces derniers mois, "Die Dargebotene Hand" a connu une forte augmentation des appels au numéro "143". Afin de répondre à la demande accrue en ces temps difficiles, l'organisation a augmenté sa capacité de 300 heures de temps de parole par semaine.

Cérémonie de remise de prix numérique sur Blick TV

En raison de la situation entourant le virus Corona, la cérémonie de remise du Prix Courage de cette année n'aura pas lieu lors d'un dîner de fête, mais dans les studios de Blick TV. L'annonce et la cérémonie de remise des prix, les interviews des finalistes et la remise du Lifetime Award à "Die Dargebotene Hand" seront diffusées en direct sur Blick TV le 30 octobre 2020.

(Visité 186 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet