Avec ou sans alcool : Migros lance la bière de la votation

Début juin 2022, les coopératrices et coopérateurs de Migros décideront démocratiquement si de l'alcool sera vendu à l'avenir dans les magasins du détaillant. A cette occasion, Migros lance une campagne autour d'une "bière de vote".

Mit oder ohne Alkohol: Migros lanciert Abstimmungs-Bier
La "bière de vote" exclusive de Migros ; une fois avec, une fois sans alcool (photo : zVg.).

"Oui" ou "Non". C'est le nom de la bière Migros qui accompagnera les votations générales sur la vente d'alcool. Les coopératrices et coopérateurs pourront voter jusqu'au 4 juin 2022 pour savoir si Migros doit lever l'interdiction de vente d'alcool en vigueur depuis 1928 dans les magasins Migros, les restaurants Migros et les take-aways Migros. La campagne d'accompagnement débute dans toute la Suisse. La bière y sert de symbole de la démocratie Migros et doit inciter à un débat engagé sur l'opportunité de vendre à l'avenir des boissons alcoolisées dans les plus de 600 magasins Migros.

Processus démocratique de la base

La campagne soutient ainsi le processus démocratique initié par cinq délégués issus de la base et approuvé l'an dernier par tous les organes nationaux et régionaux de Migros. Les quelque 2,3 millions de coopératrices et coopérateurs Migros actuels ont désormais le choix. Ils décident de dire "oui" ou "non", pour ou contre la vente de bière, de vin et de spiritueux dans leurs magasins Migros.

La bière Migros est une bière de qualité, issue du terroir et des meilleurs ingrédients d'une brasserie suisse. Elle sera de toute façon introduite, et ce en fonction du résultat du vote dans les différentes régions : Dans les coopératives proposant de l'alcool, il s'agira de la variante "Oui" avec alcool, dans les coopératives sans offre d'alcool, de la variante sans alcool "Non".

Interdiction de l'alcool introduite en 1928 pour protéger de la pauvreté

L'interdiction de vendre de l'alcool à Migros existe depuis 1928. Afin de promouvoir la santé publique et de lutter contre "le tout-puissant capital alcool", le fondateur de Migros, Gottlieb Duttweiler, avait décidé de ne pas vendre d'alcool dans les magasins Migros. Au vu de la situation de l'époque, marquée par des "habitudes d'alcool dévastatrices", il voulait protéger les gens de la pauvreté, qui était également causée par l'abus d'alcool.

Au cours des 100 dernières années, la situation sociale et les habitudes de consommation ont fortement évolué en Suisse. Et c'est ainsi que la question de l'alcool a fait l'objet de nombreuses controverses entre-temps. Depuis 1983, l'interdiction est inscrite dans les statuts des coopératives régionales Migros (à l'exception de Genève). Pour modifier les statuts et permettre l'offre de boissons alcoolisées à la clientèle, il faut l'accord des deux tiers des membres votants de la coopérative Migros régionale concernée.


Informations sur la votation générale : toutes les personnes qui sont membres de l'une des dix coopératives régionales Migros peuvent participer à la votation générale du 4 juin 2022. Celles qui ne sont pas coopératrices ou coopérateurs peuvent adhérer jusqu'à fin avril par courrier ou au service clientèle d'un magasin Migros ou en ligne jusqu'au 10 mai 2022 au plus tard. L'inscription est également en ligne possible.

(Visité 1 077 fois, 1 visites aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet