La population suisse a envie d'événements en direct

87,5 % de la population suisse préfère les événements en direct aux événements numériques, même après la longue abstinence d'événements liés à Corona. Toutefois, la moyenne serait prête à payer jusqu'à la moitié du prix normal du billet pour les versions en ligne.

57,8 % des répondants sont d'avis que les événements numériques - par exemple via le streaming ou la réalité virtuelle - ne peuvent pas remplacer les événements sur site. C'est le résultat de l'étude "Events Schweiz 2021" de la Haute école spécialisée de Zurich ZHAW.

Plus c'est vieux, mieux c'est.

Les personnes âgées de 45 à 59 ans sont celles qui aimeraient le moins se passer des expériences en direct : 90,9 % d'entre elles considèrent que l'expérience de l'événement sur place est importante ou très importante. Ce chiffre est supérieur de 3,4 points de pourcentage à la moyenne de tous les groupes d'âge.

L'ouverture aux formats d'événements numériques augmente avec la diminution de l'âge : 88,8 % des 30 à 44 ans trouvent important ou très important d'être présent sur place, contre seulement 85 % des 16 à 29 ans.

Concerts et sports plutôt qu'en ligne

Le fait que la valeur des événements numériques soit néanmoins évaluée de manière relativement élevée se reflète dans la volonté de payer pour ces événements : Les personnes interrogées seraient prêtes à mettre la main à la poche pour des versions en ligne de pièces de théâtre : 53,2 % du prix normal vaudraient la peine pour le consommateur moyen.

À l'autre bout de l'échelle, on trouve les concerts, dont la version numérique ne vaut en moyenne que 37,7 % du prix du live pour les personnes interrogées. Les événements sportifs en ligne devraient coûter un peu plus cher, à savoir 37,9 % du prix normal du billet. Une réduction à 38,8 % serait appropriée pour les comédies musicales.

Préférence d'âge claire uniquement pour l'opéra

En ce qui concerne l'affinité des différents groupes d'âge pour certains types d'événements, l'enquête a révélé un équilibre surprenant. Une nette oscillation ne se présente que dans la catégorie de l'opéra : sur une échelle de 1 (faible affinité) à 5 (forte affinité), les plus de 60 ans donnent à l'opéra une moyenne de 4,33, avec une moyenne générale de 3,53. Les 30-44 ans apprécient le moins l'opéra, avec une affinité de 3,42.

Les concerts sont les plus populaires avec une affinité moyenne de 3,85, suivis par les festivals de musique (3,76), les événements sportifs (3,64), l'opéra (3,53), les comédies musicales (3,51), le théâtre (3,4) et, en queue de peloton, les foires commerciales (3,16). (SDA)


Le site Étude est basé sur une enquête en ligne nationale représentative à laquelle environ 1000 personnes ont participé en janvier 2021. Elle a été menée par l'Institut de gestion du marketing et le Centre de gestion culturelle de la ZHAW School of Management and Law.

(Visité 77 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet