Le lever du soleil et le sel font cause commune dans l'expansion de la fibre optique

Dix ans après l'échec de la fusion, Salt et Sunrise unissent leurs forces pour étendre le réseau de fibres optiques. Ils veulent ainsi constituer un contrepoids au leader du secteur, Swisscom. Cependant, il ne s'agit pas d'un nouveau départ pour un mariage.

hand-853188_1280

Concrètement, Sunrise et Salt créent la nouvelle entreprise commune "Swiss Open Fiber" pour poser 1,5 million de nouvelles lignes de fibre optique jusqu'aux ménages (FTTH) au cours des cinq à sept prochaines années. Cela permettrait de connecter plus de 70 % de la population aux autoroutes de données ultrarapides. Cela représenterait environ deux fois plus qu'aujourd'hui, ont annoncé mardi Salt et Sunrise.

Un total de 3 milliards de francs suisses sera investi dans l'expansion. "C'est un programme ambitieux", a déclaré Marc Furrer, président du conseil d'administration de la nouvelle société. Il a ajouté que le marché de l'internet à haut débit recevait un nouvel élan après avoir stagné ces dernières années. Les consommateurs devraient bénéficier d'une relance du marché des télécommunications avec des prix bas.

M. Furrer est une figure marquante : en tant que président de la Commission fédérale des communications (Comcom), il a empêché, il y a une bonne décennie, la prolifération des constructions en fibre optique en engageant l'industrie à respecter des normes de développement uniformes, comme la prise en fibre optique dans les maisons à quatre raccordements.

Furrer a déclaré : "Je crois au succès de l'expansion de la fibre optique, que nous avons commencée il y a dix ans avec beaucoup de cœur et d'âme." Maintenant, a-t-il dit, nous devons aller de l'avant. "C'est une préoccupation personnelle pour moi d'atteindre maintenant l'objectif que nous avons fixé à l'époque." C'est pourquoi il a pris la présidence du conseil d'administration de la nouvelle entreprise commune, a-t-il déclaré. "Il s'agit d'un véritable programme de relance de l'économie suisse par la construction d'infrastructures de communication performantes."

 

Construction de la fibre optique dans les Agglos

Les centres-villes étant déjà largement connectés aux lignes de données rapides, l'accent est mis sur les agglomérations, a déclaré Pascal Grieder, PDG de Salt. "Dans les zones rurales, il sera très probablement difficile de décoller économiquement". C'est là que la nouvelle technologie mobile 5G est susceptible de montrer la voie, a-t-il déclaré.

Il est encore trop tôt pour dire où la construction concrète aura lieu, a déclaré M. Grieder. Il a ajouté que des discussions étaient déjà en cours avec différentes parties. "Nous prévoyons de commencer la construction dès le quatrième trimestre", a déclaré André Krause, PDG de Sunrise.

La nouvelle entreprise commune Swiss Open Fiber veut coopérer avec les compagnies d'électricité locales pour la construction des fibres optiques, a déclaré M. Furrer en marge de la conférence dans une interview accordée à l'agence de presse AWP. Il a déclaré qu'il serait plus rapide d'installer la fibre optique dans les foyers si l'on pouvait utiliser les conduits vides des EWs. "Nous ne voulons certainement pas détruire les routes." La construction serait confiée à des entrepreneurs généraux.

 

Egalement ouvert pour Swisscom

Dans un premier temps, Sunrise et Salt utiliseront les nouvelles lignes de fibre optique. Mais d'autres fournisseurs de services de télécommunications sont également invités à proposer leurs services aux clients sur cette infrastructure, a déclaré M. Krause, PDG de Sunrise. L'un d'eux offre une plateforme ouverte.

Cela signifie que le nouveau réseau à fibres optiques est également accessible à Swisscom, a déclaré Pascal Grieder, CEO de Salt : "Nous sommes ouverts à tous les partenaires de réseau et de détail. Il ne s'agit pas de créer un nouveau monopole".

Swisscom a déclaré qu'il était ouvert aux discussions. "Comme par le passé, nous examinons les possibilités de coopération", a déclaré Sepp Huber, porte-parole de Swisscom.

M. Grieder a également lancé un appel aux municipalités et aux EW qui caressaient l'idée de construire des réseaux de fibres optiques, en leur disant : " Nous sommes là et nous voulons construire rapidement. "

 

Amener l'investisseur financier à bord

Sunrise et Salt ne veulent pas gérer seuls cette expansion d'un milliard d'euros. Un investisseur financier, qui devrait finalement détenir environ la moitié de la coentreprise, sera amené à participer au projet, a déclaré M. Krause. Cela est possible parce qu'il y a de nombreux investisseurs en infrastructures sur le marché des capitaux qui sont prêts à soutenir de tels projets.

Sunrise et Salt profitent ainsi des faibles taux d'intérêt sur le marché des capitaux. Compte tenu de ces faibles taux d'intérêt, les investisseurs recherchent désespérément des placements générateurs de rendement.

 

Pas de nouveaux projets de mariage

Toutefois, la coopération en matière de fibres n'est pas un nouveau départ pour le mariage de Salt et Sunrise. "Une fusion de Sunrise et de Salt n'est pas à l'ordre du jour", a déclaré André Krause, PDG de Sunrise.

Une fusion des deux concurrents de Swisscom a été interdite par la Commission fédérale de la concurrence Weko il y a dix ans. Il n'y aurait pas non plus de fusion des réseaux mobiles, a déclaré M. Krause. En effet, Sunrise et Salt ont déjà vendu leurs mâts d'antennes de téléphonie mobile à l'entreprise espagnole Cellnex.

"Nous coopérons ici sur la fibre optique parce qu'il est logique que les deux sociétés soient impliquées, même en tant que sociétés indépendantes", a déclaré M. Krause. Les avantages économiques sont évidents.

Il est intéressant de noter que Marc Furrer, en tant que président de Comcom, avait toujours été un fervent partisan de la fusion des réseaux mobiles de Sunrise et de Salt. Aujourd'hui, ce même Furrer est président de la nouvelle société commune de fibre optique. (SDA)

(Visité 55 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet