Le PDG de L'HME prévoit une reprise des activités d'ici 2022

La pandémie de Corona a contraint le secteur des expositions, déjà en difficulté, à annuler temporairement tous ses événements. Mais les choses vont reprendre dès la fin de cette année, comme l'a déclaré vendredi Beat Zwahlen, CEO de MCH Group, lors d'un entretien avec des journalistes.

L'opérateur de foires commerciales prévoit d'organiser à nouveau de grands événements au quatrième trimestre 2021, dont la célèbre foire Art Basel Miami Beach. Pour certains secteurs, cependant, un événement majeur à l'automne serait encore trop tôt, a déclaré le PDG. Le retour à la normale dans le secteur des foires et salons n'est donc pas prévu avant 2022.

Toutefois, cette nouvelle normalité sera différente du passé. En effet, MCH Group est en cours de restructuration depuis un certain temps déjà, et les changements structurels lui posent des problèmes. La stratégie élaborée avec l'investisseur James Murdoch (Lupa Systems) est donc axée sur l'association des événements numériques et physiques, comme l'a confirmé le PDG.

Il a expliqué qu'ils voulaient offrir aux clients une sorte d'écosystème dans lequel ils pourraient communiquer avec leurs parties prenantes respectives de différentes manières. Dans le langage marketing du directeur, cela ressemblait à ceci : "Nous voulons offrir aux communautés des solutions innovantes de marketing expérientiel 24/7/365 ainsi que des solutions transactionnelles."

Aucune réduction de l'espace dans les salles n'est prévue

Concrètement, cela signifie que le salon organisera probablement à l'avenir des événements plus petits et plus dispersés géographiquement. Cependant, malgré cette tendance, Zwahlen ne souhaite pas réduire l'espace du hall pour le moment.

Au lieu de cela, l'entreprise souhaite proposer aux clients des offres attractives avec de nouveaux formats, tels que les pop-ups et les utilisations flexibles. Le PDG a déclaré qu'il pouvait également imaginer louer une salle de manière permanente pendant deux ou trois ans.

Sécurité grâce aux boucliers de protection

Si la conjoncture se redresse pour la branche et si des salons peuvent être organisés, c'est aussi grâce aux parapluies protecteurs des cantons. Ceux-ci ont fourni la sécurité de planification nécessaire. Il convient donc de remercier les gouvernements pour leur soutien, qui a été "très important".

Néanmoins, il espère vivement qu'il n'y aura pas une nouvelle vague Corona avec des restrictions correspondantes, a souligné le responsable. Si, par exemple, les possibilités de voyage devaient à nouveau être fortement limitées au niveau international à l'automne, cela pourrait, dans le pire des cas, entraîner une nouvelle annulation d'événements. (SDA)

(Visité 82 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet