Zurich et Davos ont le vent en poupe

DELUXE Il est en soi étonnant que les nouvelles ouvertures ou les transformations importantes dans l'hôtellerie de luxe suisse se limitent ces jours-ci en premier lieu à Davos, la ville du WEF, et à Zurich, le centre d'affaires. Cela s'explique notamment par l'attrait de ces lieux pour les réunions et les événements. Le Steigenberger Grandhotel Belvédère rénové. Bien sûr, les grands complexes hôteliers d'Andermatt et de [...]

D17_Steigenberger-Grandhotel-Davos
Le Steigenberger Grandhotel Belvédère rénové. Bien sûr, les grands complexes d'Andermatt et du Bürgenstock font l'actualité depuis des années, mais le plus souvent en raison de retards ou d'incertitudes financières. Dans d'autres localités également, des travaux de transformation ou de construction sont en cours, mais il n'y a qu'à Davos et à Zurich que les choses se passent de manière vraiment engagée.Le pavé hôtelier le plus cher d'EuropeMais manifestement, le produit est bon et la demande est là. Le portail hôtelier HRS a par exemple récemment rapporté que Zurich était la ville hôtelière la plus chère d'Europe en 2013, avec une moyenne de 145 euros par chambre ; suivie de près par Londres avec 142 euros et Moscou avec 141 euros par chambre.Toute demande générale (qu'elle provienne du tourisme de vacances ou du secteur des voyages d'affaires) stimule directement la demande de réunions, de conférences et d'événements professionnels. On pourrait donc en déduire que si Zurich fait partie des pavés hôteliers les plus chers d'Europe, c'est aussi une sorte de référence. Et il n'est donc pas surprenant que de grandes chaînes étrangères comme Sheraton, Hyatt et InterContinental, mais aussi Dorint, se pressent à Zurich et Davos. Dans son 'Partner Report', Zurich Tourisme a indiqué l'automne dernier que le taux d'occupation moyen des chambres d'hôtel dans la ville de Zurich était resté au même niveau que l'année précédente, soit plus de 66 pour cent, selon l'Office fédéral de la statistique au premier semestre 2013. Et en plus, les six plus grandes villes suisses ont pu générer ensemble une augmentation de 2,8% au premier semestre 2013 par rapport à l'année précédente. Le tourisme urbain, et donc la demande de congrès et d'événements, continue donc d'augmenter et représente déjà près d'un quart de toutes les nuitées en Suisse.Davos, ville de rencontresLes derniers développements à Davos ont déjà été évoqués à plusieurs reprises, mais on peut déjà dire que l'extension du centre de congrès a également eu un effet stimulant sur le secteur Meetings, Inventives, Conventions et Events (MICE). Le nouvel InterContinental surplombant le lac de Davos en tête ; un établissement de 216 chambres et un espace événementiel de 1500 m2 (qui peut être divisé en huit salles Breakout). Le Steigenberger Grandhotel Belvédère rénové et l'hôtel Flüela entièrement transformé ont également rouvert leurs portes à la date du World Economic Forum en février dernier. Non seulement les institutions de Davos, comme par exemple la fondation AO Foundation (Arbeitsgemeinschaft Osteosynthese), mais aussi et surtout les entreprises et associations de l'agglomération zurichoise qui souhaitent se réunir dans les montagnes peuvent en profiter.Zurich-Ouest et Zurich-NordLes organisateurs d'événements et de congrès nationaux et internationaux devront à l'avenir s'habituer à ces deux termes. Le centre-ville au bord du lac, avec le Palais des Congrès aujourd'hui à nouveau occupé par de grands projets de rénovation et d'importants hôtels d'affaires comme le Park Hyatt, ne perdra jamais son attractivité. Mais d'autres quartiers jouent désormais le jeu : Zurich-Ouest est synonyme de "hip et chic" et Zurich-Nord de "connexion rapide & globale". En 2011, le Renaissance Zürich Tower Hotel, avec ses 300 chambres et ses salles de conférence lumineuses et attrayantes, a ouvert la voie à Zurich-Ouest, juste à côté de la Prime Tower. Dans la partie inférieure, le "25 hours" a suivi et, au début de cette année, le Sheraton Zürich-West, qui appartient au groupe Starwood. Il s'agit du deuxième hôtel de la marque Sheraton à Zurich et il complète le Neues Schloss Hotel situé à l'avant du lac de Zurich, près du Palais des Congrès. Le troisième hôtel Sheraton suisse se trouve, si l'on peut dire, à Davos ; il s'agit du Waldhuus.Le directeur du Zurich-West est Sven Lehmann, un natif de Hambourg qui a déjà travaillé à Munich et à Stuttgart et qui dirige maintenant les deux hôtels Sheraton de Zurich en tant que Complex General Manager. Le nouvel établissement propose, outre 197 chambres et suites, sept salles de conférence et de réunion ultramodernes ainsi qu'une salle de bal pouvant accueillir 240 personnes. Au sujet du nouvel hôtel, Lehmann se laisse citer comme suit : "Zurich West est un quartier dynamique que nous voulons faire découvrir à nos clients sous un angle encore peu connu. Mais notre établissement doit aussi être un lieu où l'on aime se retrouver pour les personnes qui vivent et travaillent dans le quartier".Kameha et encore plus de HyattLa situation est similaire dans le nord de Zurich et autour de l'aéroport. Plusieurs hôtels ont ouvert ou vont ouvrir, même si la plupart d'entre eux n'ont aucun lien avec l'activité MICE. C'est le cas de NH, Best Western, Ibis-Budget et surtout de l'attrayant nouvel hôtel Dorint, situé juste à côté de l'hôtel Mövenpick.Tout autre est le Kameha, qui ouvrira en mars 2015. Avec 245 chambres, un Eventdome pouvant accueillir jusqu'à 960 invités ainsi que plusieurs salles de réunion pouvant accueillir jusqu'à 630 personnes, le Kameha Grand Zurich s'adresse de manière très ciblée aux voyageurs d'affaires et aux organisateurs de réunions. "Le marché des séminaires et des réunions des entreprises nationales et internationales fait partie de nos principaux groupes cibles", explique Carsten K. Rath, chef de LH&E Management AG, qui gère le Kameha en tant que société de gestion.Le Kameha représente une concurrence directe d'une part avec l'établissement quatre étoiles Swissôtel à Zurich-Oerlikon et d'autre part avec le Radisson Blu situé directement à l'aéroport ; les deux établissements visent en effet avec succès les événements d'entreprise, les réunions et les conférences.L'agglomération Oerlikon-Glattbrugg-Flughafen devient donc une zone de concentration de la scène nationale des réunions. Et dans un peu plus de trois ans, la lutte pour les affaires MICE s'intensifiera à nouveau ; à ce moment-là, un Hyatt Regency et un Hyatt Place ouvriront probablement leurs portes au "The Circle", avec ensemble 550 chambres et un espace de congrès de 1500 places.Andermatt, Grindelwald et BâleDans le reste de la Suisse, il existe également des hôtels nouveaux ou rénovés qui accueillent des MICE. Andermatt a déjà été mentionné ; un Radisson Blu devrait y ouvrir d'ici trois à quatre ans une alternative au Chedi en termes de prix ; avec des salles de réunion également. A Verbier, il y a depuis cet hiver un W (appartenant également au groupe Starwood), mais avec 'seulement' deux salles de conférence.Le Grand Hôtel Regina à Grindelwald, entièrement rénové, propose lui aussi des salles de réunion, avec le slogan suivant : "avec vue sur la célèbre face nord de l'Eiger, il est possible de se réunir en toute décontraction". A Lucerne, le cinq-étoiles Schweizerhof achève ce printemps la transformation de ses chambres ; l'établissement propose tout de même neuf salles de conférence.Enfin, une visite à Bâle ; là aussi, plusieurs projets sont en cours, mais ils n'ont que peu d'influence sur le secteur des réunions et des événements. Dans la Clarastrasse, l'ancien Europa ouvre ses portes sous le nom de Pullman ; il dispose de 141 chambres et de six salles de réunion. Accor construit également un Novotel (159 chambres) et un Etap (180 chambres), qui devraient tous deux ouvrir leurs portes à l'automne 2014 dans un bâtiment commun. Il convient également de mentionner les deux hôtels-boutiques "D" et "Passage" (ouverture il y a quelques semaines). Les grands acteurs du MICE restent cependant pour l'instant Davos et Zurich. Auteur : Daniel Tschudy
(53 visites, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet