Journées dans le milieu scientifique

HAUTES ÉCOLES Les universités suisses, en plus de leur fonction de hautes écoles, agissent également en tant qu'hôtes de congrès, de conférences et d'ateliers. Dans la plupart des cas, l'infrastructure correspondante est également à la disposition d'organisateurs externes. Parmi les grands événements organisés à la HSG figure le Symposium de Saint-Gall.Du 3 au 6 avril 2014, l'École polytechnique fédérale de Lausanne a inauguré [...].

D16_HSG_St.GallenSymposium2012-Copyright-HSG-HannesThalmann
Parmi les grands événements organisés à la HSG figure le Symposium de Saint-Gall.Du 3 au 6 avril 2014, l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) a inauguré le nouveau Centre de convention SwissTech un. Conçu par le bureau d'architectes lausannois Richter Dahl Rocha et Associés achitectes, le bâtiment, qui a coûté 225 millions de francs, a constitué pendant des mois le plus grand chantier de Suisse romande. Son histoire a commencé en 2006 avec un appel d'offres de l'EPFL, et les travaux ont pu commencer dès 2011, pour une durée d'à peine trois ans. L'achèvement du centre de congrès a permis de compléter le Quartier Nord de l'EPFL, qui comprend des commerces, des services, des logements pour étudiants ainsi qu'un hôtel.Unique en Europe"En tant qu'élément central du Quartier Nord sur le campus de l'EPFL, le SwissTech Convention Center est l'un des rares centres de congrès internationaux au monde à être situé directement sur un grand campus scientifique", explique Jérôme Grosse, porte-parole. Avec son utilisation académique et économique, il représente à bien des égards une infrastructure unique en Europe.Visuellement, le bâtiment situé à l'entrée nord du site universitaire constitue un nouveau point de repère qui, de l'extérieur, rappelle une pierre polie. Une "carapace" métallique formée par l'intérieur se détache progressivement du sol, libérant ainsi de grandes baies vitrées sur les côtés sud et nord, par lesquelles la lumière du jour pénètre dans la grande salle.La structure porteuse du SwissTech Convention Center est en forme de catamaran et se compose de deux grandes poutres métalliques tridimensionnelles qui s'appuient sur des noyaux de service en béton armé au centre et au nord du bâtiment. Le contraste entre le revêtement du toit en aluminium anodisé naturel et le revêtement intérieur en bois naturel est captivant.Modularité maximaleLe cœur du centre de congrès est la grande salle, qui peut accueillir jusqu'à 3000 personnes assises ou 4400 personnes. Grâce à la technologie canadienne "Gala-Systems", elle est entièrement modulable, ce qui en fait une nouveauté absolue : "En 15 minutes seulement, la salle plénière peut par exemple passer d'un auditorium de 2135 places assises à une salle d'exposition ou de banquet de 1890 mètres carrés à plancher plat", explique Grosse. Grâce à ce système, le SwissTech Convention Center peut proposer des salles de 330, 468, 1670, 2135 ou 3000 places assises. Le balcon intérieur de 865 places peut également être séparé et transformé en une salle de 468 places avec son propre vestibule. De plus, le rez-de-jardin peut être utilisé comme un grand hall ou être divisé en cinq, dix ou quinze salles de 40 à 200 places assises.Selon Grosse, on s'attend à ce que le centre de congrès, grâce à cette modularité et à sa situation centrale en Europe, attire les organisateurs internationaux de congrès scientifiques, de foires publiques, d'assemblées générales ou d'autres événements. "Le positionnement à l'intersection de la science, de la culture et de l'innovation a déjà permis d'attirer des événements prometteurs pour 2014", explique le porte-parole.De nombreux événements déjà organisésEn avril déjà, l'assemblée générale de la Fédération patronale vaudoise a réuni 450 participants et le 12e Congrès national du photovoltaïque a réuni 700 personnes au SwissTech Convention Center. En juin, Suisse Tourisme organise la Journée Suisse des Vacances dans le nouveau centre de congrès. Cet événement annuel réunit plus de 1500 décideurs de l'industrie touristique suisse ainsi que des représentants du monde politique, économique, sportif et culturel.Toujours en juin, le centre de congrès accueille la conférence internationale de la Chaire UNESCO des technologies du développement avec 350 participants ainsi que le 38e Symposium international de chimie analytique environnementale avec 400 délégués. En juin, ce sera aussi le tour de Digital Humanities 2014, avec 700 chercheurs, et en août, le 65e anniversaire de l'International Society of Electrochemistry, avec 1300 spécialistes.En septembre, la 40e Conférence internationale de micro et nano-ingénierie est au programme, avec 900 ingénieurs et scientifiques, suivie du Forum EPFL en octobre et du salon Planète Santé Live en novembre, avec 1000 participants chacun. D'autres événements sont prévus pour l'année en cours.Bien desserviLe SwissTech Convention Center est desservi par la ligne de métro M1 depuis Lausanne et Renens et se trouve à environ 45 minutes de route de l'aéroport international. Le nouveau centre de congrès fait partie du Quartier Nord de l'EPFL, qui comprend également le complexe des Arcades. Celui-ci abrite un bâtiment de 516 lits pour les étudiants, des possibilités de restauration, des magasins aux horaires d'ouverture prolongés ainsi que le SwissTech Hotel, qui propose 66 chambres simples et doubles aménagées de manière fonctionnelle dans trois catégories. Le centre de congrès et le complexe de bâtiments Les Arcades sont reliés par un espace public extérieur.La durabilité grâce à la recherche interneEn raison de l'instabilité du sol, le SwissTech Convention Center repose sur 200 pieux. Cinq d'entre eux sont des pieux géothermiques bardés de capteurs et noyés dans le béton, qui, grâce à une technologie sophistiquée, permettent aux fondations du centre de congrès de devenir une source de chaleur en hiver et de refroidissement en été. La façade ouest du centre de congrès présente également une nouveauté. On y a installé 300 mètres carrés de cellules solaires à colorant, inventées en 1991 à l'EPFL. Selon Grosse, c'est la première fois que cette technologie est appliquée à un bâtiment public. Les cellules solaires ne sont pas seulement translucides, elles fonctionnent aussi indépendamment de l'angle d'incidence de la lumière. Elles produisent de l'énergie renouvelable, protègent le bâtiment du rayonnement solaire direct et réduisent ainsi les besoins en énergie pour la climatisation. "L'installation doit montrer le potentiel de ces cellules solaires et servir de premier pas vers leur production et leur utilisation à grande échelle", explique Grosse.Au total, 36 800 mètres cubes de béton, 4550 tonnes de fer d'armature, 900 tonnes d'acier ainsi que 750 pieux ont été utilisés pour le SwissTech Convention Center.Hôte Haute école de Saint-GallOutre l'École polytechnique fédérale de Lausanne, d'autres universités suisses proposent une infrastructure de réunion ou de congrès. "La HSG n'est pas seulement une université, elle accueille aussi des ateliers, des réunions ou des congrès de toutes sortes", explique Annkathrin Heidenreich, Media Relations Officer de l'Université de Saint-Gall - Haute école de sciences économiques, juridiques et sociales et de relations internationales (HSG).Vers le Offre de locaux de la Haute école de Saint-Gall comprend une salle pouvant accueillir jusqu'à 640 personnes, cinq amphithéâtres pour 160 à 250 participants, 32 salles de séminaire de 20 à 100 places ainsi que deux laboratoires PC de 30 places chacun. De plus, l'université dispose d'un centre de formation continue, y compris un service hôtelier, qui est surtout axé sur les séminaires et les formations continues. Selon Heidenreich, la HSG commercialise activement son infrastructure de réunions et de congrès. De plus, elle serait également intégrée dans l'offre de St.Gallen-Bodensee Convention en tant que lieu de congrès.Parmi les grandes manifestations organisées à l'université, on trouve le St. Gallen Symposium, le Symposium EcoOst ou la Conférence internationale sur le fédéralisme. Chaque année, environ 20 congrès externes et divers petits séminaires et manifestations ont lieu à la HSG. L'éventail va des congrès et conférences de l'économie et de la science aux séminaires internes d'entreprises et aux réunions de cadres, en passant par les manifestations organisées par les entreprises.Journées à Bâle et à BerneDe même, les Université de Bâle met son infrastructure de conférence à la disposition d'organisateurs externes. Selon Hans Syfrig Fongione, responsable du secteur Event de l'Université de Bâle, celle-ci est commercialisée dans la mesure du possible. "Il est important pour nous que les besoins de l'enseignement et de la recherche aient la priorité sur les demandes externes", explique Fongione.L'offre de l'Université de Bâle va des chambres pouvant accueillir dix personnes à l'aula de plus de 400 places assises. Toutes les salles sont équipées de vidéoprojecteurs et, si nécessaire, il est possible de réserver le service de restauration de l'université. "L'Université de Bâle est présente sur plus de 100 sites dans la ville, qui peuvent également être loués pour des événements et se prêtent à des apéritifs, des séminaires, des congrès, des manifestations internationales, des fêtes, des conférences ou des manifestations spécialisées. Comme l'explique Fongione, il existe encore un potentiel pour d'autres événements. Toutefois, la demande de locaux est toujours très élevée pendant le semestre ; pendant les vacances universitaires, on dispose de plus de capacités libres. Université de Berne son infrastructure, bien que les 224 auditoriums pouvant accueillir de 8 à 342 personnes puissent également être loués. Selon l'université, on enregistre environ 3000 réservations de salles par an de la part de personnes externes. Parmi les principaux organisateurs qui utilisent les infrastructures de l'Université de Berne, on trouve Insieme Suisse, l'Institut suisse des médias pour l'éducation et la culture, le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication, le Forum Biodiversité Suisse ou la Swiss Society for Neuroscience. Il s'agirait de congrès, de colloques, de meetings, de conférences et de réunions.Peu de marge de manœuvre à ZurichEn revanche, les locaux de l'université de Zurich ne peuvent pas être loués pour des manifestations. Selon Beat Müller, directeur adjoint de la communication de l'université de Zurich, il n'y a pas assez de capacités pour cela. "Les manifestations propres, pour lesquelles il existe une fenêtre de congrès, ont la priorité". Les exceptions sont quelques événements par an, généralement en rapport avec le canton de Zurich. Lors de la EPF Zurich les manifestations organisées par des prestataires externes ne peuvent avoir lieu que s'il existe un lien direct avec l'EPF, l'enseignement et la recherche.Auteur : Denise Weisflog

Plus d'articles sur le sujet