250 CHF dans le panier d'achat : c'était le Black Friday en Suisse

La bataille des rabais est terminée - et pourtant, les Suisses ont mis dans leur panier d'achat des produits pour 250 CHF en moyenne, montre une évaluation de blackfridaydeals.ch. C'est 15 CHF de plus que l'année précédente. Selon cette étude, les clients ont manifestement fait des achats plus ciblés.

Image : Tamanna Rumee ; Unsplash.

Cette année, le Black Friday est revenu dans la zone de croissance. Dans le commerce de détail non alimentaire suisse, environ 490 millions de CHF ont été réalisés en 24 heures. C'est 10 millions de CHF de plus que l'année précédente. Dans le canal en ligne, 115 millions de CHF ont été réalisés. C'est ce que montre une évaluation de blackfridaydeals.ch. Selon cette étude, la majeure partie du chiffre d'affaires du commerce de détail non alimentaire, soit 375 millions de CHF, a été réalisée dans le commerce stationnaire. Les 115 millions de CHF restants ont été générés par le commerce en ligne.

Environ le même nombre de ventes que l'année précédente

Les deux canaux ont augmenté de 5 millions de CHF par rapport à l'année précédente. Après correction de l'inflation, les ventes ont été à peu près équivalentes à celles de l'année précédente. Le panier moyen du commerce en ligne s'élevait à 250 CHF pour ce Black Friday. C'est 15 CHF de plus que l'année précédente. Cela indique que les produits plus chers ont été achetés de manière ciblée. L'augmentation du panier moyen était attendue, selon les experts de Blackfridaydeals.ch, car de nombreux consommateurs ont reporté leurs achats au Black Friday en raison de la hausse des prix et du climat de consommation généralement morose.

Les articles plutôt chers, comme les nouveaux téléphones portables, ordinateurs, téléviseurs ou meubles, ont été particulièrement appréciés. Les produits moins chers, qui sont plutôt achetés spontanément, ont été moins demandés cette année. Le taux de conversion, c'est-à-dire le pourcentage de visiteurs de la boutique en ligne qui effectuent effectivement un achat, a baissé cette année de 5,5 % à 5,1 %. Cela indique également que de nombreux clients étaient certes intéressés par les promotions, mais qu'ils se sont principalement limités à des achats planifiés à l'avance.

Plus d'articles sur le sujet