La Poste augmente son bénéfice au premier semestre - le prix des lettres augmente

L'essor des activités en ligne a permis à la Poste de dégager un bénéfice consolidé de 247 millions de francs au premier semestre 2021 (contre 30 millions l'année précédente). À partir de 2022, le prix des lettres doit être augmenté afin de garantir le service de base.

(Image : Poste Suisse)

En accord avec le surveillant des prix, la Poste augmentera le prix des lettres du courrier A de 10 centimes à partir de janvier 2022, tandis que les lettres du courrier B deviendront 5 centimes plus chères, comme cela a été annoncé jeudi lors de la conférence de presse de la Poste. Les PME, quant à elles, bénéficieront d'avantages en matière de livraison de colis : jusqu'à cinq colis par jour seront collectés gratuitement.

Les négociations avec le surveillant des prix portent également sur d'autres adaptations tarifaires, comme celles des boîtes postales, des réorientations en cas de changement d'adresse et des envois internationaux de lettres et de colis. L'augmentation modérée du prix des lettres, qui correspond à peu près au prix d'une tasse de café par ménage et par an, vise à garantir le service de base, a déclaré Roberto Cirillo, CEO de la Poste.

Comme l'écrit le surveillant des prix dans un communiqué de presse, il était important pour lui que les conditions et le service pour les PME nationales soient sensiblement améliorés. En cas de modification du mandat de service universel, il réexaminera les tarifs postaux. La Fondation pour la protection des consommateurs, quant à elle, a critiqué l'augmentation des prix dans un communiqué de presse. Au lieu d'en faire profiter la poste aux lettres, la Confédération ferait mieux de renoncer aux millions d'euros de dividendes annuels versés par la Poste.

Un meilleur résultat grâce à l'afflux de colis

Grâce notamment aux achats en ligne, la Poste a pu augmenter son résultat d'exploitation au premier semestre de 7,2 % par rapport à l'année précédente, pour atteindre 3 630 millions de francs. Le résultat d'exploitation (Ebit) s'élève à 249 millions de francs suisses (plus 188 millions de francs suisses).

À première vue, ce sont de bons chiffres, a déclaré M. Cirillo. Mais 2020 a été une année exceptionnelle qui a laissé des traces. Le verrouillage lié à Corona a façonné le résultat du premier semestre 2020. Cette année, le résultat semestriel est inférieur à celui des années précédant la pandémie. Ce meilleur résultat est principalement dû à l'augmentation des volumes de colis.

Livraison d'énormes volumes de colis

Les premières expériences de la nouvelle stratégie "Poste de demain", mise en place depuis janvier, montrent que la Poste s'est redressée financièrement, a déclaré M. Cirillo. Depuis le 1er janvier, les compétences en matière de logistique des lettres et des colis ont été regroupées. 20 000 employés ont été touchés par ce changement structurel, mais grâce aux mesures d'efficacité, les emplois seront préservés à long terme.

Ce n'est que grâce à des investissements dans la logistique que l'énorme volume de colis a pu être traité. "Aujourd'hui, il y a environ 900 000 colis par jour, et les jours de pointe, nous dépassons le million, comme nous avions l'habitude de le faire à l'approche de Noël", explique M. Cirillo. Par rapport à 2020, le nombre de colis livrés a encore augmenté de 15,8 % - de janvier à fin juin, la Poste a livré 105 millions de colis, contre environ 90 millions l'année précédente.

La logistique se développe davantage

D'autres investissements seront également réalisés dans le domaine de la logistique à l'avenir : D'ici 2030, la Poste prévoit d'investir 1,2 milliard de francs supplémentaires dans l'extension de son infrastructure de tri et de distribution. Le futur réseau logistique doit comprendre au moins quatre sites pour le tri des lettres et au moins 15 sites pour le tri des colis d'ici 2030, soit au moins sept sites de plus qu'aujourd'hui. Ainsi, 1500 emplois supplémentaires devraient être créés.

Un autre rôle central est joué par les investissements dans la logistique internationale des marchandises et la connexion aux réseaux logistiques internationaux, car le trafic transfrontalier de marchandises gagne en importance. C'est pourquoi la Poste a acquis des entreprises de logistique au cours du premier semestre de l'année.

Baisse des opérations de paiement

Entre-temps, Postnetz a amélioré son résultat d'exploitation de 28 millions de francs au premier semestre et a atteint un résultat d'exploitation de moins 41 millions de francs. La baisse des opérations de paiement dans les agences a été de moins 11,4 %, et celle au guichet de moins 12 %.

Les services de mobilité avec Postbus, Publibike et Post Company Cars ont amélioré le résultat d'exploitation de 34 millions de francs pour atteindre 9 millions de francs. La demande a continué d'augmenter, même si les cars postaux ne sont pas encore aussi occupés qu'avant la crise de Corona.

Postfinance a pu augmenter son résultat d'exploitation de 19 millions de francs pour atteindre 79 millions de francs. En revanche, le produit des intérêts (moins 36 millions de francs suisses) a diminué en raison de l'environnement de taux d'intérêt négatifs.

L'activité numérique Swiss Post Solutions a généré un résultat d'exploitation de 19 millions de francs. La jeune entreprise de services de communication a généré un résultat d'exploitation de moins 31 millions de francs suisses au cours des six premiers mois de 2021. (SDA)

(Visité 127 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet