En ligne ou hors ligne : Comment la population suisse fait ses courses

Dans le cadre d'une enquête représentative, le service de comparaison en ligne Moneyland.ch a étudié les canaux d'achat utilisés par la population suisse. Les résultats montrent : Selon le produit, il existe de grandes différences dans le choix des canaux d'achat préférés.

La crise de Corona a donné un nouvel élan aux achats sur Internet. Cette année, Moneyland.ch a demandé à 1503 personnes, dans le cadre d'une enquête en ligne représentative, quels canaux elles utilisent le plus souvent pour faire leurs achats.

Les canaux d'achat disponibles étaient l'internet via un ordinateur de bureau, l'internet mobile via un smartphone, l'internet mobile via une tablette, le magasin ou l'agence, le courtier ou le téléphone. Une absence d'information était également possible - par exemple, si les répondants n'achètent jamais un certain produit. La sélection de canaux multiples était également possible, car de nombreux consommateurs achètent certains produits sur différents canaux.

Nous avons calculé, par produit, le pourcentage des personnes interrogées qui achètent un produit en utilisant les différents canaux d'achat. La somme des pourcentages de tous les canaux d'achat par produit est supérieure à 100 % dans chaque cas en raison de la possibilité de sélection multiple.

Malgré Corona, les gens continuent à faire leurs courses au magasin

Malgré l'accélération de la numérisation, il existe encore de nombreux produits dans la crise de Corona qui sont principalement achetés en magasin plutôt qu'en ligne. Il s'agit notamment des produits d'épicerie, que 96 % de la population achète en magasin. Viennent ensuite les lunettes (94% en magasin), les meubles (91%), les voitures (90%), les vélos (90%), les motos (87%), les cosmétiques (87%), les chaussures (86%), les cadeaux (84%), les appareils électriques (80%) et les vêtements (80%).

Néanmoins : "La tendance à la numérisation des achats va se poursuivre en Suisse", assure Benjamin Manz, directeur général de Moneyland.ch.

La numérisation prévaudra également dans les achats

De nombreux produits tels que les vols, les voyages, les billets de train, la musique et les logiciels sont déjà achetés sur l'internet plutôt que dans des magasins hors ligne comme c'était le cas auparavant. Pour les autres produits, l'internet remplacera bientôt le magasin comme canal d'achat le plus populaire en Suisse, selon les estimations de Moneyland.ch. Il s'agit notamment des comptes bancaires, des ordinateurs et des appareils électriques.

"Ce n'est également qu'une question de temps avant que le smartphone ne remplace l'ordinateur de bureau à la maison en tant que dispositif d'achat sur Internet le plus important", déclare M. Manz. Cela ressort également du fait que les téléphones mobiles sont déjà nettement plus populaires en tant que canal d'achat chez les répondants les plus jeunes que chez les consommateurs plus âgés.

Les achats en ligne sont les plus populaires pour les vols et les voyages

Les vols et les voyages sont achetés en ligne en Suisse dans une plus large mesure que tout autre produit étudié. Internet est le canal d'achat dominant pour les vols : 88 % utilisent Internet en général : 73 % achètent des vols via un ordinateur de bureau, 24 % via un smartphone et 19 % via une tablette.

Le tableau est similaire pour les voyages, 86 % utilisant Internet en général : 72 % achètent des voyages via un ordinateur de bureau, 25 % via un smartphone et 18 % via une tablette.

Le téléphone portable est le plus utilisé pour les billets de train

L'Internet est de loin le canal d'achat le plus important pour les billets de train, avec 82 %. La composition des différents canaux Internet est intéressante. 36 % achètent des billets de train via un ordinateur de bureau, 55 % via un smartphone et 12 % via une tablette.

"Cela signifie que les billets de train sont les seuls produits étudiés que la population suisse préfère acheter sur son téléphone mobile plutôt que sur son écran de bureau. La raison en est probablement avant tout l'application CFF, qui est utilisée très fréquemment", explique Noé Stemmer, analyste chez Moneyland.ch.

Alimentation : les achats hors ligne dominent en Suisse

Pour les produits d'épicerie, le magasin hors ligne est plus fort en tant que canal d'achat que pour tout autre produit étudié. Malgré Corona, 96 % des personnes interrogées continuent de faire leurs achats en magasin.

Néanmoins, près d'un cinquième de la population (18%) a déjà découvert l'Internet comme canal d'achat. 13 % utilisent Internet via un ordinateur de bureau, 7 % le smartphone et 4 % la tablette comme canal d'achat.

Les voitures, les motos et les bicyclettes sont achetées hors ligne.

Les voitures, les motocyclettes et les bicyclettes continuent d'être achetées hors ligne. L'atelier/la succursale - ou le garage - est de loin le canal d'achat le plus important pour les voitures, avec 90 %. Seuls 15 % d'entre eux citent l'Internet comme canal d'achat. Les chiffres sont pratiquement les mêmes pour les motos.

Pour les bicyclettes également, l'Internet joue toujours un rôle secondaire en tant que canal d'achat (15 %), tandis que le commerce hors ligne reste en tête (90 %).

Ordinateurs, logiciels et équipements électriques

Grâce à Brack, Digitec & Co, les Suisses achètent déjà assez fréquemment des appareils électriques et des ordinateurs en ligne. Néanmoins, le canal hors ligne reste plus important : 80 % des consommateurs achètent des appareils électriques en magasin, mais seulement 56 % sur Internet. Il en va de même pour les ordinateurs : 69 % achètent encore en magasin, tandis que 52 % achètent déjà des ordinateurs sur Internet.

Pour les logiciels, en revanche, le canal Internet a fini par l'emporter : 75 % des consommateurs achètent désormais des logiciels sur Internet et seulement 38 % en magasin.

Vêtements, chaussures, lunettes et cosmétiques

En ce qui concerne les vêtements, les achats hors ligne restent les plus importants : 80 % disent acheter des vêtements en magasin. Toutefois, 59 % des répondants achètent déjà leurs vêtements en ligne (44% des répondants sur ordinateur de bureau, 25% sur mobile et 14% sur tablette).

Pour les chaussures, l'utilisation d'Internet comme canal d'achat est encore un peu moins répandue que pour les vêtements, avec 45 %. 86 % continuent à acheter des chaussures (également) en magasin. La situation est similaire pour les cosmétiques, qui ne sont achetés (également) sur Internet que par 35 % des personnes interrogées.

En Suisse, la révolution Internet a presque complètement ignoré les lunettes, bien qu'il existe déjà quelques détaillants de lunettes en ligne. 94 % d'entre eux achètent encore des lunettes en magasin, mais seulement 8 % les achètent également en ligne.

Meubles, cadeaux et livres

Les Suisses préfèrent encore acheter des meubles directement dans les magasins. 91 % citent le magasin comme canal d'achat, seuls 35 % achètent également des meubles sur Internet.

La situation est différente lorsqu'il s'agit de cadeaux. Les achats hors ligne restent de loin les plus importants : 84 % déclarent acheter des cadeaux en magasin. Cependant, 66 % des personnes interrogées achètent également leurs cadeaux en ligne (52% sur des ordinateurs de bureau, 28 % sur des téléphones mobiles et 17 % sur des tablettes).

Les livres sont intéressants : 69 % disent acheter des livres hors ligne dans des magasins. L'internet fait jeu égal - notamment grâce à Amazon : 69 % des personnes interrogées achètent des livres (également) via l'internet.

Banques : les cartes de crédit sont principalement achetées en ligne, les prêts hypothécaires dans les agences.

La majorité de la population suisse continue d'ouvrir un compte bancaire le plus souvent dans une agence, soit 63 % des personnes interrogées. 33 % utilisent l'internet via un ordinateur de bureau, 13 % via un smartphone, 7 % via une tablette. Indépendamment des appareils individuels, 41 % utilisent l'internet pour ouvrir un compte bancaire.

Dans le cas des cartes de crédit, Internet a déjà dépassé l'agence, mais de justesse : 55 % des personnes interrogées font leurs demandes de cartes de crédit le plus souvent sur Internet (43% via un ordinateur de bureau, 14% sur un smartphone, 9% sur une tablette). Dans la branche, il n'est que de 45 %.

Dans le cas des prêts hypothécaires, la succursale continue de dominer, 57 % des personnes interrogées y ayant contracté leur prêt. Les courtiers suivent avec 35 %. Seuls 18 % d'entre eux contractent un prêt hypothécaire sur l'internet.

Dans le cas des prêts personnels moins complexes, la proportion de ceux qui contractent des prêts en ligne est déjà nettement plus élevée que pour les prêts hypothécaires, avec 33 % des répondants. 50 % concluent le prêt dans une agence, 28 % auprès d'un courtier en crédit.

L'assurance maladie la plus souvent conclue en ligne

Dans le cas des assurances, il est intéressant de noter qu'il existe également des différences plus importantes en fonction du type d'assurance. Dans le cas de l'assurance maladie, Internet est le canal d'achat le plus valorisé : 50 % des répondants déclarent utiliser Internet pour souscrire une assurance maladie (41% via un ordinateur de bureau, 9% via un smartphone, 9% via une tablette). 24 % se rendent dans une succursale, 27 % s'adressent à un courtier et 20 % achètent une assurance maladie par téléphone.

Pour l'assurance des biens, les courtiers arrivent en tête de liste avec 43 %, suivis par l'Internet avec 35 %, la succursale avec 28 % et le téléphone avec 16 %.

L'assurance-vie est également le plus souvent souscrite auprès d'un courtier (53%), suivi par l'agence (33%), l'internet (24%) et le téléphone (11%).

Où acheter des abonnements de téléphonie mobile et des abonnements Internet ?

Pour l'achat d'abonnements mobiles et d'abonnements Internet, le canal Internet est déjà le plus populaire. 55% des personnes interrogées disent acheter des abonnements mobiles en ligne (42% via un ordinateur de bureau, 19% via un téléphone mobile et 10% via une tablette). Toutefois, 51 % achètent encore leur abonnement de téléphonie mobile dans une agence.

Pour les abonnements Internet, le canal en ligne est déjà plus dominant. 66 % des personnes interrogées déclarent acheter des abonnements Internet sur Internet (52% via un ordinateur de bureau, 18% via un téléphone mobile et 12% via une tablette). Seuls 37 % achètent encore leur abonnement Internet dans une agence.

Les jeunes font particulièrement souvent leurs achats avec leur téléphone portable

Il existe des différences générationnelles dans le choix des canaux d'achat. Cela se manifeste surtout dans les achats effectués avec le smartphone. Pour la tranche d'âge la plus jeune, entre 18 et 25 ans, le téléphone portable est un canal d'achat nettement plus important que pour les consommateurs plus âgés.

Exemple de vols : 77 % de la tranche d'âge interrogée entre 18 et 25 ans achètent des vols via un ordinateur de bureau, 36 % via un smartphone. Parmi les personnes âgées de 26 à 49 ans, 73 % achètent des vols via un ordinateur de bureau et 31 % via un smartphone. Parmi les personnes âgées de 50 à 74 ans, 72 % achètent leurs vols via un ordinateur de bureau et seulement 11 % via un smartphone.

Différences selon les régions

Dans les campagnes, Internet est un peu moins populaire comme canal d'achat que dans les villes suisses. Les différences entre la Suisse alémanique et la Suisse romande sont également intéressantes. En Suisse alémanique, le smartphone est déjà plus important comme canal d'achat qu'en Suisse romande.

(Visité 1 318 fois, 1 visites aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet