Les consommateurs attendent avec impatience la réouverture des magasins

Les consommateurs suisses regrettent l'expérience du shopping et veulent à nouveau voir et expérimenter physiquement les produits, comme le montre une récente étude de l'application de prospection Profital. Le fait que les détaillants tentent les acheteurs avec des rabais est particulièrement attrayant pour les consommateurs - car le prix joue un rôle de plus en plus important pour beaucoup.

heamosoo-kim-0mj0F86aKfs-unsplash

Selon l'étude de Profital, les achats en magasin sont très attendus. (Image du symbole)

Comment le comportement d'achat a-t-il changé lors du deuxième lockdown ? L'application Profital a interrogé ses utilisateurs à ce sujet. La conclusion de l'étude, menée auprès de 2 233 personnes, est claire : le désir d'expériences de shopping est grand. C'est même vrai pour les épiceries. Alors que seulement 5 % d'entre eux sont allés faire du shopping tous les jours lors du premier verrouillage, 21 % l'ont fait lors du deuxième verrouillage. Par ailleurs, 34 % font leurs courses tous les trois jours et 40 % une fois par semaine.

 

Les offres en ligne ne peuvent remplacer l'expérience en magasin

Les services en ligne des magasins fermés sont également activement utilisés. 56 % des personnes interrogées font livrer leurs commandes à domicile, 21 % utilisent la fonction "Click & Collect", et seulement une personne sur trois ne fait aucun achat en ligne. Cependant, les offres sur le web ne peuvent pas remplacer l'expérience d'achat : 72 % ont déclaré que les achats dans les magasins fixes leur manquent. Les raisons les plus fréquemment citées sont le fait de voir, toucher et essayer les produits (74%) et l'absence d'expérience d'achat (36%). Cependant, le fait de soutenir les détaillants locaux (33%) et d'être inspiré (31%) joue également un rôle important.

Il y a également un grand gagnant dans la catégorie de produits qui manque le plus : Pour 62% d'entre eux, il s'agit de vêtements, chaussures et accessoires, suivis par les meubles et l'ameublement (32%) et les appareils électriques (22%).

Profital-Studie-8

(Source : Profital)

La papeterie peut s'attendre à des ventes élevées

Lorsque les magasins devraient rouvrir le 1er mars, 30 % d'entre eux prévoient de reprendre leurs achats stationnaires au cours de la première semaine, tandis que 55 % attendent le premier rush. "Dans l'ensemble, le commerce de la papeterie peut toutefois se réjouir d'un chiffre d'affaires élevé", est convaincu Raphael Thommen, directeur de Profital, "la réouverture est très attendue." Néanmoins, la pandémie de Corona n'a pas laissé les consommateurs indemnes : bien que 22 % d'entre eux disposent de plus d'argent qu'avant la crise de Corona, un sur trois est plus mal loti qu'avant. En conséquence, le prix est devenu plus important pour 48 %, la qualité joue un rôle plus important pour 32 % et la régionalité pour 25 %.

Profital-Studie-11

(Source : Profital)

La crise de Corona a également conduit à une meilleure planification des achats : 72 % des personnes interrogées ont déclaré s'informer à l'avance des promotions et des réductions, soit 23 % de plus que lors du premier verrouillage. La réouverture des magasins offre des opportunités intéressantes, notamment pour les consommateurs soucieux des prix. "De nombreux magasins sont assis sur des stocks complets et vont donc compter sur les campagnes de rabais pour vendre leurs produits", explique Raphael Thommen.

Le site Étude réalisée par Profital examine le comportement d'achat en période de Corona. Pour cette étude, 2 233 utilisateurs de l'application Profital ont été interrogés dans toute la Suisse, dont 67% en Suisse alémanique, 24% en Suisse romande et 9% au Tessin. L'enquête en ligne auprès des consommateurs s'est déroulée du 16 au 18 février 2021. Profital a déjà mené cinq études depuis le début de la pandémie.

(Visité 62 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet