Le Conseil fédéral veut bloquer certains sites web en cas de pénurie d'électricité

En cas de pénurie d'électricité, le Conseil fédéral veut rendre plus difficile la transmission de grandes quantités de données sur le réseau de téléphonie mobile et bloquer certains sites web. Il a mis en consultation mercredi un projet d'ordonnance allant dans ce sens.

(Image symbolique : Unsplash.com)

Un tel scénario est actuellement considéré comme improbable. Mais pour éviter un effondrement de l'approvisionnement en électricité en cas d'urgence, il faut aussi des mesures spécifiques à la branche, a fait savoir le Conseil fédéral. Avec les télécommunications, une autre branche a élaboré des propositions pour réduire la consommation d'électricité.

Dans un premier temps, la proposition prévoit le blocage de certains sites web. Seraient concernées les plateformes très utilisées pour les médias sociaux, les vidéos et la musique. Ceci dans le but de réduire le trafic de données. Le Conseil fédéral ne précise pas de quelles plateformes il s'agit. La définition des plateformes à bloquer ne sera fixée qu'en cas de crise, comme le précise un document mis en consultation.

Arrêt progressif

Ensuite, des bandes de fréquences seraient progressivement désactivées. Dans une première phase, les bandes de fréquences élevées de téléphonie mobile, dans une deuxième phase, les bandes de fréquences moyennes. Selon les indications de la Confédération, cela peut entraîner des difficultés de transmission des données et donc, entre autres, l'absence de connexions de données.

La dernière mesure consisterait à désactiver dix pour cent des sites de macro-antennes. Cela entraînera des restrictions dans la qualité de la desserte en téléphonie mobile, selon le communiqué. L'exploitation de base reste toutefois possible.

"Des coupures de réseau ou un effondrement incontrôlé du réseau auraient toutefois des conséquences bien plus graves pour les télécommunications", écrivait le Conseil fédéral.

Deuxième solution sectorielle

La consultation sur les mesures visant à réduire la consommation d'énergie électrique dans la téléphonie mobile dure jusqu'au 21 mai.

C'est la deuxième fois qu'une solution de branche est mise en consultation. En situation de pénurie d'électricité, le contingentement des gros consommateurs est certes une mesure importante pour éviter les coupures de réseau, a indiqué le Conseil fédéral. Toutefois, des solutions spécifiques sont nécessaires pour certaines prestations relevant de l'approvisionnement de base.

En automne 2023, une proposition était en consultation, qui permettait aux transports publics et au transport de marchandises par rail de continuer à remplir, au moins partiellement, leur mission de base en cas de pénurie d'électricité.

Les mesures prévues pour les transports publics seraient donc une réduction générale du trafic, la suppression de trains spéciaux, des compositions de trains plus courtes et, sur la route, le remplacement des bus électriques par des bus diesel. Dans le pire des cas, le transport de marchandises serait limité aux marchandises vitales telles que les biens médicaux, le matériel d'approvisionnement de l'armée ou les denrées alimentaires.

Il y a aussi une proposition pour les stations d'épuration des eaux usées. (SDA)

Plus d'articles sur le sujet