Baisse des bénéfices pour Alphabet, la maison mère de Google - L'activité publicitaire progresse

Google ressent également le ralentissement du marché de la publicité en ligne : l'activité a progressé plus lentement au cours du dernier trimestre et le bénéfice de la maison mère Alphabet a nettement diminué.

Alphabet

Dans le même temps, le géant de la vente en ligne a démontré qu'il était bien positionné pour surmonter la faiblesse du marché mieux que ses petits concurrents.

Une activité publicitaire en pleine croissance

Le bénéfice trimestriel d'Alphabet a baissé de 18,5 à 16 milliards de dollars en comparaison annuelle, a annoncé l'entreprise mardi après la clôture de la bourse américaine. Le chiffre d'affaires a augmenté de 13 pour cent pour atteindre 69,7 milliards de dollars. Le secteur le plus important du groupe - l'activité publicitaire de Google - a augmenté de 11,6 pour cent en comparaison annuelle pour atteindre 56,3 milliards de dollars.

Avec l'inflation élevée et l'affaiblissement de l'économie, un ralentissement des dépenses publicitaires en ligne se dessine, car les entreprises mettent le frein aux coûts. L'application vidéo Snapchat en a fait les frais, avec le taux de croissance le plus lent à ce jour.

Une question est de savoir si les deux géants Google et Facebook vont également ressentir le ralentissement - ou si leur taille et leur efficacité les rendent plus attractifs pour les annonceurs, surtout dans la situation actuelle.

Le secteur de la publicité dans l'environnement de la recherche Internet de Google a augmenté de 13,5 pour cent en comparaison annuelle pour atteindre environ 40,7 milliards de dollars. Les revenus de la plateforme vidéo YouTube ont augmenté plus lentement que précédemment, de 4,8 %, pour atteindre 7,3 milliards de dollars.

La directrice financière Ruth Porat a rappelé que le trimestre de l'année précédente avait été exceptionnellement fort, avec la reprise qui avait suivi l'assouplissement des premières restrictions liées à la pandémie. Elle a également reconnu que certains annonceurs avaient réduit leurs dépenses.

Le bénéfice d'exploitation des services de Google n'a augmenté que de 22,34 à 22,77 milliards de dollars. Pour le trimestre en cours, il faut s'attendre à des vents contraires, a déclaré Porat.

Un rattrapage coûteux

La course au rattrapage d'Amazon et de Microsoft dans le domaine du cloud continue de coûter cher à Google. Alors que le chiffre d'affaires de la division a augmenté de 35,6% pour atteindre près de 6,3 milliards de dollars, sa perte opérationnelle a augmenté de 45% pour atteindre 858 millions de dollars.

Bien que certaines attentes des analystes n'aient pas été atteintes, les investisseurs se sont montrés satisfaits et ont fait grimper l'action Alphabet de 4,8 pour cent dans les échanges après bourse. En revanche, le cours de l'entreprise Snapchat avait chuté de plus d'un tiers la semaine dernière après la déception suscitée par le ralentissement de sa croissance.

"Je pense que c'est le bon moment pour affiner notre focalisation", a déclaré le patron de Google et d'Alphabet, Sudar Pichai, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes. Il a ajouté que le groupe continuerait à penser à long terme et à investir notamment dans l'intelligence artificielle.

Le chiffre d'affaires de ce que l'on appelle les "autres paris" sous le toit d'Alphabet, comme l'entreprise de voitures-robots Waymo, a stagné à 193 millions de dollars. La perte opérationnelle de ce secteur a parallèlement augmenté de 1,4 à près de 1,7 milliard de dollars. Chez Waymo, Alphabet investit actuellement dans la mise en place d'un service de robots-taxis, notamment à San Francisco. (SDA)

(Visité 75 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet