La moitié des ménages suisses paient leurs factures avec eBill

Avec environ 2,5 millions d'utilisateurs, la facture numérique appelée eBill touche désormais une bonne moitié des ménages suisses. Cette année, l'opérateur boursier Six, qui gère l'infrastructure de la facture numérique, prévoit de lancer des fonctions supplémentaires.

En 2021, un nouveau record a été atteint avec 50 millions de transactions eBill, a annoncé la Six mardi. C'était un quart de plus que l'année précédente.

La facture dématérialisée, qui n'est plus envoyée par la poste ou par e-mail mais qui apparaît directement dans l'e-banking, a été introduite sous sa forme actuelle en 2018. Plus de 4000 entreprises envoient leurs factures de cette manière. Parmi elles, on trouve, selon Six, tous les principaux opérateurs de télécommunications, les assurances maladie, les fournisseurs d'énergie, les entreprises de transport, les administrations publiques et les fournisseurs de cartes de crédit.

Ce service est proposé par une centaine de banques suisses. Le paiement d'une facture s'effectue alors en un clic dans la banque en ligne ou peut également être automatisé.

D'autres nouveautés sont prévues cette année. Ainsi, il devrait être possible pour les entreprises non seulement d'envoyer des factures via eBill, mais aussi de les recevoir et de les traiter directement avec leur propre logiciel. En outre, à partir de l'automne 2022, les fondations et les organisations de dons pourraient percevoir leurs dons avec la facture numérique - d'une manière qui soit transparente et sûre pour les donateurs, indique-t-on. (SDA)

(Visité 133 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet