Plate-forme de publicité interactive : Swisscom retire Beem

Swisscom abandonne la plateforme publicitaire Beem. L'entreprise invoque l'incertitude du marché et des investissements non planifiés. Lors de son lancement, Beem avait fait sensation avec des boîtes mystérieuses.

Après environ un an et demi d'exploitation régulière, Swisscom met fin à sa plateforme publicitaire interactive Beem. Sur demande, l'entreprise confirme une Message de Persoenlich.com. "En raison des grandes incertitudes du marché publicitaire en Suisse (causées par COVID-19), Swisscom aurait dû faire d'autres investissements non planifiés dans le modèle d'affaires de la plateforme de Beem", explique Sepp Huber. "Comme la planification reste incertaine, Swisscom a décidé d'abandonner le modèle commercial de la plateforme Beem et de ne plus proposer Beem sur le marché de la publicité et dans le domaine non publicitaire."

Swisscom a initialement dévoilé Beem en mai 2019. (Werbewoche.ch rapporté). Les spots de cinéma ou les panneaux d'affichage équipés de Beem émettent un signal sonore à haute fréquence en dehors du champ audible et, dans le cas des panneaux d'affichage, également un signal Bluetooth, expliquait alors la société. Les smartphones des consommateurs se trouvant à proximité doivent recevoir ce signal et déclencher une action correspondante, comme l'ouverture d'un site web.

Les affiches ou les spots Beem ont envoyé un signal au smartphone des passants. (Source : Swisscom)

Mais la technologie audio a d'abord semé la confusion : les petites boîtes noires au-dessus des affiches publicitaires qui émettaient le signal n'étaient pas bien accueillies. Et de nombreux passants ont critiqué Beem pour avoir accédé au microphone du smartphone. En conséquence, Swisscom a reporté le lancement à octobre 2019.

"Avec le changement de technologie vers les balises Bluetooth à l'automne 2019, le système a été accepté par les annonceurs et aussi par les consommateurs", écrit rétrospectivement le porte-parole de l'entreprise. Toutefois, les balises installées seront désormais démantelées en concertation avec les partenaires concernés et ne seront plus utilisées. L'entreprise ne précise pas combien de campagnes Swisscom avait réalisées via Beem. Le porte-parole écrit qu'aucun chiffre n'est communiqué. (René Jaun/lha)

 

Cet article a été publié pour la première fois dans Netzwoche.

(Visité 265 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet