La proportion d'employés de PME travaillant à domicile est en forte augmentation

Depuis le début de la crise de Corona, les employés des PME sont beaucoup plus nombreux à travailler à domicile qu'auparavant. Cependant, seul un tiers des PME peuvent avoir des employés travaillant à domicile. C'est ce que montre une enquête du Gfs-Zurich.

White_Paper_Digitalisierung-Homeoffice-Cybersicherheit_KMU_2020_12-10

Dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration en particulier, le télétravail n'est guère envisageable : 86 % des entreprises du secteur de l'hôtellerie et de la restauration employant entre 4 et 49 personnes ne peuvent envoyer aucun employé au télétravail. Mais dans le domaine de la production et de la fabrication, près de la moitié des PME ont besoin de tous leurs employés sur place.

Selon une étude, le passage au bureau à domicile est toutefois plus facile dans des secteurs tels que les TIC et le marketing ou dans le secteur des services. Dans ces secteurs, 87 et 83 % des responsables interrogés ont déclaré qu'ils pourraient faire travailler au moins une partie de leur personnel à domicile.

 

White_Paper_Digitalisierung-Homeoffice-Cybersicherheit_KMU_2020_12-16

Cette étude, qui a été publiée mardi, a été commandée par Digitalswitzerland, l'organisation faîtière de la Suisse numérique, la Mobilière, le Centre national de cybersécurité (CNCS) de la Confédération, la School of Business de la Haute école spécialisée du Nord-Ouest de la Suisse (FHNW) et l'Académie suisse des sciences techniques (SATW).

Selon les résultats de l'enquête, deux tiers des entreprises, tous secteurs confondus, sont en mesure d'envoyer l'ensemble ou une partie de leur personnel au bureau à domicile si nécessaire.

 

White_Paper_Digitalisierung-Homeoffice-Cybersicherheit_KMU_2020_12-11

Conversion rapide en bureau à domicile

Selon les auteurs de l'étude, il est également remarquable de constater la rapidité avec laquelle les entreprises ont pu passer au travail à domicile pendant le lockdown. "Le travail à domicile était possible pour la majorité des entreprises sans aucun problème ou avec des mesures simples", a déclaré aux médias l'auteur de l'étude, Karin Mändli Lerch, de l'institut de recherche du CCR de Zurich. Toutefois, il va de soi que les entreprises qui étaient déjà très orientées vers le numérique ont été avantagées lors de la transition, a-t-elle ajouté.

Pendant la fermeture, environ 40 % des employés des entreprises qui peuvent passer au bureau à domicile travaillaient effectivement à domicile. Après le confinement, ce chiffre a de nouveau baissé, mais à la fin de l'enquête, début octobre, il était encore considérablement plus élevé qu'avant le confinement. Globalement, 10 % de l'ensemble des employés travaillaient à domicile avant le verrouillage, et 16 % après.

Selon Mändli Lerch, l'évolution est particulièrement frappante dans les entreprises actives dans les TIC ou le marketing. "Ici, 16 % des employés travaillaient auparavant dans un bureau à domicile, ils sont maintenant 31 % - c'est donc un doublement du nombre." Les auteurs de l'étude soulignent toutefois qu'il n'est pas encore possible de savoir si cette augmentation se maintiendra à long terme. Toutefois, 29 % des entreprises ont indiqué qu'elles autoriseraient de plus en plus leurs employés à travailler à domicile à l'avenir. (SDA)

White_Paper_Digitalisierung-Homeoffice-Cybersicherheit_KMU_2020_12-12

Gfs-Zurich a interrogé 503 PDG d'entreprises de 4 à 49 employés dans toute la Suisse sur l'impact de la crise Corona sur la numérisation et la cybersécurité dans les PME suisses.

(Visité 103 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet