Fusion : ICTswitzerland et Digitalswitzerland sous un même toit à l'avenir

Les assemblées générales de Digitalswitzerland et ICTswitzerland ont décidé de fusionner. Sous le nom de Digitalswitzerland, la nouvelle organisation faîtière rassemble les forces de 220 membres issus du monde des affaires, du secteur public, d'organisations non gouvernementales et d'associations, ainsi que de la recherche et de l'éducation.

fusion-ict-digitalswitzerland

Après la signature, en juillet, de la déclaration d'intention de l'organisation faîtière ICTswitzerland et de l'initiative de site Digitalswitzerland de fusionner, les membres des deux organisations ont maintenant également confirmé le projet de fusion lors de leurs réunions d'association respectives.

Avec cette fusion, Digitalswitzerland s'efforcera encore davantage de promouvoir la Suisse en tant que lieu de recherche et d'innovation numérique de premier plan, selon un communiqué publié vendredi. La nouvelle organisation faîtière va notamment développer le dialogue public avec Swiss Digitaltage et d'autres canaux, s'impliquer davantage dans les questions numériques au niveau politique, par exemple pour l'introduction rapide de l'E-ID, renforcer la formation professionnelle STEM (mathématiques, informatique, sciences naturelles et technologie) et promouvoir l'écosystème des start-up en Suisse. Cela devrait positionner et renforcer de manière crédible la Suisse en tant que site de recherche et d'innovation numérique de premier plan.

 

Fusion réalisée d'ici à la fin de 2020

La fusion a été décidée le 1er octobre et devrait être achevée d'ici la fin de 2020. A l'avenir, l'organisation faîtière disposera de trois bureaux à Lausanne, Berne et Zurich. Ivo Furrer restera président de Digitalswitzerland, et l'actuel président d'ICTswitzerland, le conseiller national Marcel Dobler, deviendra vice-président. Nicolas Bürer assumera la responsabilité globale de Digitalswitzerland. Andreas W. Kaelin est directeur général adjoint et responsable du site de Berne. Il est responsable de la représentation politique des intérêts ainsi que des dossiers cybersécurité et formation professionnelle aux TIC. Sébastien Kulling continuera à diriger le site de Lausanne en tant que directeur général adjoint. Il est responsable de toutes les activités et de tous les membres de la Suisse Romande.

(Visité 27 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet