Un trimestre record pour Netflix - La pandémie de corona provoque une ruée des clients

La pandémie de Corona et des séries à succès comme "Tiger King" ont permis au service de vidéo en ligne Netflix de connaître son meilleur trimestre. Au cours des trois mois précédant la fin mars, le nombre d'abonnements payants a augmenté de 15,8 millions dans le monde.

Streaming

C'est ce qu'a annoncé le leader du marché du streaming mardi après la fermeture de la bourse américaine. Netflix a donc enregistré le trimestre où il a connu le plus grand afflux de clients et a largement dépassé à la fois ses propres prévisions et les attentes des analystes de Wall Street.

À la fin du trimestre, Netflix comptait près de 183 millions d'adhésions payantes. La croissance s'est accélérée en mars, lorsque de plus en plus de pays ont reçu l'ordre de rester chez eux autant que possible en raison du coronavirus, indique la lettre aux actionnaires. Sur le plan financier, les choses vont également bien : les recettes ont augmenté d'environ 28 % par rapport à l'année précédente pour atteindre 5,8 milliards de dollars. Les bénéfices ont plus que doublé pour atteindre 709 millions de dollars.

Alors que de nombreuses entreprises souffrent gravement de la crise de Corona, Netflix profite du fait que de nombreuses personnes ne sortent presque plus à cause du virus. Toutefois, la société a averti ses investisseurs que ce boom n'était probablement que temporaire : avec la fin de la pandémie, la croissance devrait également ralentir à nouveau. Au second semestre, Netflix s'attend à ce que le nombre d'abonnements diminue d'une année sur l'autre. Pour le trimestre en cours, le service vidéo prévoit 7,5 millions de nouveaux clients.

 

Netflix sur une vague de succès

Netflix a remporté un grand succès viral avec la série "Tiger King", qui a débuté en mars. L'étrange documentaire sur les amoureux excentriques des grands félins tels que les tigres et les lions a déjà été visionné par 64 millions de comptes utilisateurs au cours des quatre premières semaines suivant son lancement. D'autres productions comme le film "Spenser Confidential" ou les nouvelles saisons du drame policier "Ozark" et de la série espagnole "Money Heist" ont également bien marché, selon Netflfix.

Fondée en 1997 à Los Gatos, en Californie, l'entreprise connaît l'une des plus grandes vagues de succès de son histoire. En bourse, l'action Netflix - malgré une baisse générale du cours de l'action - a déjà augmenté de plus de 36 % cette année et a récemment franchi de nouveaux records. Avec une valeur boursière d'un peu moins de 190 milliards de dollars, il a même dépassé le géant américain du divertissement Walt Disney, qui valait encore deux fois plus que Netflix en hiver.

Les experts supposent que le vol élevé va se poursuivre pendant un certain temps. L'ère du "stay-at-home" provoquée par l'épidémie de virus devrait permettre à Netflix de renforcer encore son avance sur le marché du streaming, estime l'analyste Brian Russo du Credit Suisse. La concurrence n'est pas encore assez mondiale pour bénéficier de cette tendance dans la même mesure.

Son grand rival, Disney+, est lui aussi en plein essor : avant-hier, il a annoncé qu'il comptait déjà 50 millions d'abonnés payants cinq mois seulement après son lancement. Cependant, outre les productions populaires telles que la série "Star Wars" "The Mandalorian", Disney séduit également les abonnés avec des prix promotionnels bas.

L'écart avec Netflix devrait rester important pour le moment. Si le leader du marché existe depuis plus de dix ans et est représenté dans plus de 190 pays, l'expansion internationale de Disney+ ne fait que commencer. Contrairement à Disney, Netflix n'exploite pas encore d'autres secteurs d'activité comme les parcs à thème ou les croisières, qui souffrent beaucoup de la crise de Corona. (SDA)

(Visité 56 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet