Netflix domine de plus en plus le paysage du streaming en Suisse

En particulier pendant la crise de Corona, les gens sont de plus en plus souvent assis devant la télévision à la maison. Mais même avant les interdictions des autorités, l'utilisation des services de streaming en Suisse avait nettement augmenté.

man-watching-netflix-streaming

Comme Netflix domine le domaine du streaming vidéo payant, les fournisseurs de télécommunications suisses misent de plus en plus sur l'intégration du service de streaming américain plutôt que sur leurs propres offres. 85 % de la population suisse utilise régulièrement au moins un service de streaming.

Le portail de séries et de films Netflix connaît une croissance plus rapide que tout autre service de streaming. Début 2020, l'entreprise américaine comptait plus de deux fois plus d'utilisateurs qu'il y a deux ans, selon une étude publiée mercredi par le comparateur internet Moneyland. Il y a deux ans, un répondant sur cinq avait déclaré utiliser Netflix. Or, au moment de la création de l'étude, au début de l'année précédant la crise de Corona, il était déjà d'environ 45 %.

"La crise de Corona devrait encore renforcer la tendance au streaming. Les grands fournisseurs vont certainement gagner plus d'utilisateurs pendant cette période", a déclaré Ralf Beyeler, expert en télécommunications chez Moneyland, à l'agence de presse AWP. "Tout autre chose serait une surprise."

Mais les petits fournisseurs auraient probablement tendance à pouvoir maintenir leur part de clientèle, voire à en gagner. "Les gens n'ont pas le droit de sortir, et que faites-vous le soir ? Tu es devant la télé ou l'ordinateur." On peut donc supposer que les services de streaming seront utilisés par un plus grand nombre de personnes et plus fréquemment.

 

Youtube le plus fréquemment utilisé

Malgré la croissance rapide de Netflix, Youtube reste le leader des services de streaming. 65 % des Suisses regardent des vidéos sur la plateforme. Dans le groupe d'âge entre 19 et 25 ans, il est de 83 %, et parmi les 50 à 74 ans, environ la moitié utilise encore Youtube. En revanche, l'utilisation de Youtube n'a augmenté que de 4 points de pourcentage au cours des deux dernières années. La plateforme connaît donc une croissance beaucoup moins forte que celle de Netflix.

Le nombre élevé d'utilisateurs de Youtube est principalement dû à la gratuité du service. Seuls environ 3 % des répondants paient un abonnement à YouTube. Pour regarder Netflix, en revanche, environ 30 % des participants à l'enquête paient un abonnement. Dix autres pour cent ont déclaré utiliser Netflix via les abonnements payants d'amis. Cela fait de Netflix le leader incontesté des services payants.

 

Une concurrence sans faille de Netflix

Les fournisseurs suisses de streaming ne peuvent pas suivre la supériorité de Netflix. Selon l'enquête, le service de streaming de Swisscom arrive loin derrière en termes d'abonnements payants. Un peu moins de 11 % des personnes interrogées ont déclaré avoir payé pour le streaming de Swisscom.

Pour le service de streaming d'UPC, un peu plus de 3 % de la population paie une redevance, ce qui place UPC en quatrième position derrière Apple. Pour diffuser des vidéos sur Sunrise, un peu moins de 2 % des personnes interrogées paient une redevance.

Selon M. Beyeler, les fournisseurs de télécommunications ont réalisé qu'ils pouvaient difficilement concurrencer Netflix avec leurs propres services de streaming. Principalement parce que très peu d'utilisateurs dépenseraient de l'argent pour plusieurs services de streaming en même temps. "Lorsque Netflix a été lancé en Suisse, il y a eu une certaine agitation. Des fournisseurs comme UPC et Swisscom ont lancé leurs propres services de streaming, comme Teleclub Play de Swisscom", a déclaré Beyeler à l'agence de presse AWP.

Toutefois, ces offres ne sont plus d'actualité aujourd'hui. Non seulement ils sont coûteux à entretenir, mais ils ne répondent pas aux besoins des clients, explique M. Beyeler. Parce que Netflix offre le contenu que les gens veulent regarder. "C'est pourquoi une remise en question est en cours, les fournisseurs intègrent de plus en plus les services de streaming comme Netflix dans leurs offres de télévision au lieu de s'appuyer sur leurs propres services de streaming."

 

Les fournisseurs de services de télécommunications réagissent

Il suffit pour s'en convaincre d'examiner les offres des fournisseurs de télécommunications suisses. Swisscom, par exemple, a réagi au succès des fournisseurs de streaming en élargissant son offre de télévision et les a intégrés dans le nouveau système d'exploitation. Netflix, Sky ou la plateforme de streaming sportif Dazn apparaissent désormais sur les tuiles de l'écran de Swisscom TV.

Les câblo-opérateurs Quickline et UPC ont également intégré les offres Netflix et YouTube dans l'interface TV classique. À Salt, un forfait Sky peut être réservé avec la télévision.

Les autres fournisseurs ne sont pas découragés par la supériorité de Netflix and Co. La société de médias CH Media, par exemple, prévoit de proposer sa propre plateforme de streaming. Les offres des stations de CH Media, dont 3+ par exemple, ainsi que d'autres contenus télévisés doivent être mis à disposition sur une plateforme. CH Media est également en pourparlers avec SRG, entre autres, à ce sujet. (SDA)

(Visité 42 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet