Premier "Digitalswitzerland Challenge" : des actes plutôt que des paroles

Dix tables rondes ont présenté 18 paris lors du premier "Digitalswitzerland Challenge", auquel environ 80 partenaires importants ont participé. Les paris représentent les principaux projets de numérisation en Suisse. 250 représentants de haut niveau du monde des affaires, de la société et de la politique étaient également présents.

2017_04_SH_EM_DS_0816_V1

Lors du premier "Digitalswitzerland Challenge", le 3 avril 2017, dix équipes réunies en tables rondes ont présenté 18 paris. Les équipes s'attaquent actuellement à ces problèmes et les mettent en œuvre.

Le président du jury, le Chancelier fédéral Walter Thurnherr, a annoncé les paris gagnants dans les trois catégories :

  • Le site le pari le plus courageuxqui suscite aujourd'hui des hochements de tête et demain des applaudissements, fait le pari de construire un "quartier intelligent" qui servira de terrain d'essai pour des solutions avancées de transport autonome durable.
  • Le site pari le plus collaboratifqui crée de nouveaux partenaires et élimine les silos, parie sur la mise en place d'un écosystème numérique pour améliorer les connaissances en matière de santé, avec un premier projet pilote visant à réduire la pression artérielle.
  • Le site pari le plus rentablequi fait la (success)richesse de la Suisse, mise sur la réalisation d'un prototype de registre du commerce basé sur une blockchain grâce auquel la création d'entreprises peut être numérisée.
  • Le Prix du public pour le pari auquel nous croyons le plus : le pari d'établir une norme suisse de pictogrammes pour le traitement des données et la protection de la vie privée et de la mettre en œuvre dans un assistant numérique de protection de la vie privée.

Marc Walder, PDG de Ringier et initiateur de Digitalswitzerland, déclare : "Le défi est une question d'action, pas de mots. En unissant nos forces, nous mettons en pratique d'ambitieux projets clés de numérisation. Avec les paris du Challenge, nous prouvons que la Suisse peut occuper une place de choix dans la compétition numérique mondiale.

Susanne Ruoff, CEO de La Poste Suisse et membre du comité de pilotage de Digitalswitzerland, ajoute : "Il est essentiel de devenir concret et de mettre en œuvre des projets.Un défi qui nous pousse à aller plus loin en tant qu'entreprise, car nous ne pouvons réaliser des projets de l'ampleur de ces paris qu'ensemble. Les distances en Suisse sont courtes et les quatre langues nationales font de nous des champions du monde de la collaboration. Dans le cadre du Challenge, nous nous appuyons précisément sur ces atouts suisses.

Quelle est la prochaine étape ?

Après le lancement, les paris sont placés. Après une demi-année, en septembre 2017, une première étape est franchie. Ensuite, c'est parti pour un tour complet jusqu'à la présentation des résultats lors du demoday en avril 2018.

Les différentes tables rondes financent elles-mêmes leurs projets. Le fonds de soutien Engagement Migros permet de mettre en place le projet global du Challengedans sa priorité de financement "Innovation collaborative".

À propos de Digitalswitzerland

Digitalswitzerland est une initiative conjointe des entreprises, du secteur public et du monde universitaire qui vise à faire de la Suisse un site international de premier plan pour l'innovation numérique. Digitalswitzerland est déjà actif dans un large éventail de domaines, tels que le transfert de connaissances, l'éducation, les écosystèmes de démarrage et les conditions cadres politiques. L'association regroupe plus de 60 entreprises et organisations parmi les plus renommées, ainsi que des sites innovants dans toute la Suisse. L'initiative a été lancée en 2015.

Les 18 paris :

Wetten
(28 visites, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet