L'essentiel : Avanti Dilettanti

La tragédie des données d'utilisation de la télévision suisse entre dans une nouvelle phase. Un commentaire de Pierre C. Meier, rédacteur en chef de Werbewoche.

Le texte d'invitation à la conférence de presse d'aujourd'hui de Mediapulse était encore prometteur :

"La Suisse dispose depuis cette année d'un nouveau panel de mesure télévisuelle moderne. Après des difficultés initiales dans la préparation des données, les premières données du nouveau panel Télévision Mediapulse sont désormais disponibles. Comment le média TV se présente-t-il à la lumière de la nouvelle mesure ? Nous présentons les premiers résultats du nouveau panel télévision et revenons sur sa mise en place et les raisons des retards de janvier. Pour la première fois, nous présenterons des chiffres sur la consommation de télévision en différé et sur la consommation de télévision via l'ordinateur".

Mais il en a été tout autrement. Le président du CA, Marco de Stoppani, a dû annoncer aujourd'hui que certains clients (diffuseurs et régies) avaient de grandes inquiétudes quant à la plausibilité des résultats. Les différences avec les données de 2012 sont considérables. Les clients ont donc demandé une expertise externe. Tant que cette nouvelle expertise ne sera pas disponible, ce qui devrait être le cas début mars, Mediapulse ne pourra pas publier de chiffres. Pour des raisons compréhensibles, de Stoppani n'a pas voulu dire qui avait exercé des pressions. Il a seulement déclaré que ces pressions provenaient de "différentes sources, orales et écrites, et aussi d'avocats". Des démarches juridiques n'ont pas encore été engagées, mais elles ont été envisagées. Le conseil d'administration s'est incliné et a décidé à l'unanimité qu'aucun chiffre ne devait être publié avant la présentation du nouveau rapport d'experts. Il est toutefois piquant de constater que les chaînes et les régies disposent des chiffres actuels et continuent à les recevoir. Il ne faudra donc pas attendre longtemps avant que ceux-ci ne soient publiés quelque part. D'autant plus qu'aucune peine conventionnelle n'a été convenue. La tragédie ne s'arrête donc pas là.

Pierre C. Meier, rédacteur en chef de Werbewoche

Débâcle des quotas - le nouveau système de mesure sera réexaminé (19 février 2013)

Image teaser : Keystone

 

Plus d'articles sur le sujet