Liberty Global, propriétaire d'UPC, veut racheter Sunrise

Noces d'éléphants dans le secteur suisse des télécommunications : Liberty Global, propriétaire d'UPC, veut acheter Sunrise. La transaction s'élève à 6,8 milliards de francs suisses, comme l'a annoncé Sunrise dans un communiqué mercredi.

liberty-sunrise-kauf

Liberty Global offre 110 francs suisses par action Sunrise en espèces. C'est 32 % de plus que la moyenne des 60 derniers jours. La veille, l'action a clôturé à 86,20 francs. Le conseil d'administration de Sunrise considère que la transaction est dans le meilleur intérêt de Sunrise et de ses actionnaires, et a donc décidé à l'unanimité de recommander l'acceptation de l'offre.

L'actionnaire principal de Sunrise, Freenet, s'est engagé à offrir la totalité de sa participation de 24,42 % dans Sunrise. Après la reprise, Sunrise sera radiée de la bourse suisse SIX.

Cela élimine une pierre d'achoppement : Freenet avait laissé tomber le projet de rachat d'UPC par Sunrise l'année dernière. (Werbewoche.ch rapporté). C'est le mariage qui a lieu après tout, simplement l'inverse.

 

Un concurrent plus important pour Swisscom

Selon l'entreprise, la fusion créera un concurrent plus important pour le leader du secteur, Swisscom. L'entreprise combinée sera bien positionnée pour poursuivre le déploiement de l'infrastructure de réseau de nouvelle génération, y compris la 5G et les technologies futures. D'ici à l'année prochaine, 90 % des ménages suisses devraient disposer d'une connexion internet d'une capacité maximale de 1 gigabit par seconde (Gbit/s). L'objectif est d'augmenter la vitesse jusqu'à 10 Gbit/s à terme.

La nouvelle société offre des avantages importants aux consommateurs et aux entreprises de toute la Suisse, ainsi que des possibilités de croissance, a déclaré Baptiest Coopmans, PDG d'UPC, dans un communiqué. Il serait possible de stimuler la concurrence, l'innovation et le choix pour les clients, a-t-il déclaré. "Avec le soutien de Liberty Global, nous avons la masse critique pour faire la différence sur le marché suisse", a déclaré le patron d'UPC.

 

Aucun changement pour les clients

L'offre est soumise à plusieurs conditions. Au moins deux tiers des actions doivent être apportées et les approbations habituelles, notamment antitrust, doivent être obtenues. Selon le planning actuel, la période d'offre s'étend du 11 septembre au 8 octobre, la période d'acceptation supplémentaire du 15 au 28 octobre.

Une autre condition est qu'il n'y ait pas d'effets négatifs importants à la fin de la période d'offre. Sunrise entend par là une réduction de plus de 10 pour cent de l'EBITDA ajusté ou des fonds propres consolidés de l'exercice précédent. Les recettes des services ne doivent pas non plus diminuer de 7 % ou plus.

En outre, Sunrise serait obligée de verser une pénalité de 50 millions de francs suisses à Liberty Global sous certaines conditions, en particulier si le conseil d'administration de Sunrise modifie ou retire sa recommandation d'accepter l'offre. La transaction devrait être achevée d'ici la fin de l'année.

Sunrise a l'intention de continuer à fonctionner de manière indépendante pendant la période de l'offre. Il n'y aura aucun changement pour les clients pendant cette période, précise-t-elle. (SDA)

Reprise d'UPC par Sunrise - Chronique d'un deal raté :

(Visité 144 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet